Ecrans noirs 2019: Bassek ba Kobhio chez le Minac

Le délégué général de ce festival de cinéma a été reçu en audience par le ministre Bidoung Mkpatt le 12 juin dernier à Yaoundé.

Sa rencontre avec le ministre des Arts et de la Culture (Minac), Bidoung Mkpatt, le 12 juin dernier, était une occasion idoine pour Bassek ba Kobhio, de présenter le programme de la 23e édition du festival « Ecrans Noirs ». Ce grand rendez-vous du cinéma est prévu dès le 13 juillet prochain. Au bout de plusieurs minutes de concertation avec le Minac, le cinéaste camerounais de renommée internationale, par ailleurs délégué général des Ecrans Noirs, n’a pas caché sa satisfaction à la presse. « J’ai été agréablement surpris par l’accueil. Le ministre peut compter sur les artistes et les organisateurs culturels, et c’est pourquoi j’ai tout de suite adhéré au projet de la Cité de l’émergence en gestation, pour lequel il m’a demandé d’être ambassadeur Cinéma », a confié Bassek ba Kobhio. Il en a profité pour dire toute sa gratitude pour le soutien constant du chef de l’Etat dans l’accompagnement des Ecrans Noirs, et pour la reconnaissance d’utilité publique.

L’on retiendra également que les préparatifs de la 23e édition des « Ecrans noirs » vont bon train. « Dans quelques jours, il y aura la sélection officielle des films camerounais et internationaux qui seront publiés. Nous aurons un marché du film avec les 11 pays d’Afrique, un colloque international qui portera sur les enjeux de la création cinématographique, et une bonne brochette d’acteurs africains à célébrer », a fait savoir le promoteur culturel. La question liée à l’organisation des cinéastes au Cameroun était également au menu de cet entretien avec le Minac. Au-delà de toutes les associations qui existent au pays, il serait de bon ton, d’après Bassek ba Kobhio, de mettre sur pied une fédération des cinéastes. « En termes de création artistique, nous avons des idées avec l’appui de l’Etat pour que dans les mois qui viennent, le cinéma camerounais qui est déjà respecté en Afrique, soit le meilleur », a-t-il conclu. Les Ecrans Noirs sont attendus comme le « must go » culturel du mois de juillet.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category