Cameroun-Guinée-Bissau: Le match-piège parfait

Le premier match du groupe F apparaît comme le choc des extrêmes mais rien n’est gagné d’avance.

L’équipe du Cameroun fait ce mardi, 25 juin 2019 son entrée dans la CAN 2019 par un match qui aurait pu prendre, en d’autres circonstances, des allures d’un hors-d’oeuvre. Car sur le papier, l’affiche qui l’oppose ce soir les Lions à la sélection nationale de Guinée- Bissau semble très déséquilibrée. Avec d’un côté le champion d’Afrique en titre et de l’autre un adversaire sans grande référence dans la compétition. Ce qui fait dire à certains observateurs que les Camerounais ne pouvaient pas rêver meilleure entrée en matière puisqu’ils affrontent en premier, l’adversaire considéré comme le plus faible du groupe avant d’être confronté à des oppositions plus tenaces.

Certes le Bénin, et surtout le Ghana, équipes du groupe, semblent plus coriaces mais Clarence Seedorf et les siens auraient tort de prendre à la légère la Guinée-Bissau qui est une vieille connaissance n’ayant pas laissé que de bons souvenirs aux Lions.

L’on se souvient qu’à la Coupe d’Afrique des nations 2017, les Lions avaient beaucoup peiné lors du deuxième match face au même adversaire qui s’était même permis le luxe de mener au score. Il avait fallu un sursaut d’orgueil aux futurs champions d’Afrique pour faire basculer la rencontre à leur avantage. Le hasard a voulu que les deux protagonistes se retrouvent deux ans plus tard. Une occasion de plus pour solder les comptes. Logiquement, le Cameroun part favori avec une équipe largement remaniée et des nouvelles certitudes. Mais au-delà de la bataille d’égo sur fond de suprématie à confirmer, le principal enjeu de cette confrontation reste la conquête des trois points en cas de victoire. Dans ce type de tournoi, le premier match est celui qui donne le ton pour la suite. Hier, les Lions ont effectué une reconnaissance officielle de la pelouse, suivie de la traditionnelle conférence d'avantmatch des équipes. Si le Cameroun peut compter sur des individualités au palmarès éloquent, l’adversaire va s’appuyer davantage sur un collectif bien huilé, des éléments rapides balle au pied et qui abdiquent rarement. Le match pourrait se débloquer à l’expérience, sur des petits détails.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category