Entrée à l'Enam : les coulisses du concours

Le Minfopra, Joseph LE a effectué une visite dans cette école pour se rassurer du processus d'impression des épreuves de la division administrative, samedi dernier à Yaoundé.

C'est vers 3h du matin, samedi dernier, que le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Joseph LE s'est rendu à l'Ecole nationale d'administration et de magistrature (Enam). Ceci pour toucher du doigt les trois étapes qui constituent le processus d'impression des épreuves soumises aux candidats de la Division administrative cycle A, avec au total environ 5 000 postulants pour 106 places. Une division répartie en trois sections : l'administration générale, l'administration du travail et les affaires sociales. En compagnie du directeur général de l'Enam, Bertrand Pierre Soumbou Angoula, le ministre Joseph LE a vu comment s'effectue le choix des épreuves, leur traduction en anglais et leur reprographie en fonction du nombre de candidats. Au niveau de la traduction, on retrouve un dictionnaire anglais et un ordinateur. A la reprographie, de nouvelles photocopieuses crachent les épreuves à une vitesse choisie pour faciliter le travail à la chaîne. Ici et là, aucun téléphone portable n'est autorisé, afin d'éviter d'éventuelles fuites. Une fois le processus d'impression achevé, les épreuves ont été lancées à 7h30 par la culture générale, jusqu’ à 11h, puis celle du droit constitutionnel de 13h à 17h. Après cette phase de lancement des épreuves, le Minfopra a mis le cap dans les salles d'examen à l'Enam, et les deux autres centres que sont le Lycée général Leclerc et l'Ecole normale supérieure. A chaque étape, il a adressé des mots d'encouragement aux candidats et aux personnels des secrétariats. « Nous sommes venus à l'invitation du directeur général de l'Enam qui a souhaité que dans le cadre de la parfaite synergie d'actions qui existe entre l'école et sa tutelle, nous venions apprécier de visu les choses telles qu'elles se passent. Nous avons assisté à tout le processus. Nous sommes impressionnés par ce que nous avons vu. Ceci parce que le processus, me semble-t-il, est parfaitement sécurisé et maîtrisé. Il y a très peu de chance qu'il y ait des fuites », a confié le ministre Joseph LE. Un processus que l'on espère s'achever sans faille jusqu’à la publication des résultats pour que ce soit les plus méritants qui soient définitivement admis. Les concours à l'Enam vont s'achever du 13 au 14 juillet prochains par la division administrative cycle B.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category