EurAfrican Forum: la diaspora parle développement

La deuxième édition de cette rencontre internationale visant à trouver des pistes pour la croissance économique de l’Afrique s’est tenue du 4 au 5 juillet 2019 au Portugal.

Au centre des travaux à l’Ecole de commerce et d’économie Nova de Cascais, à quelques kilomètres de Lisbonne, la capitale du Portugal, on peut retrouver le jeune Camerounais né en Allemagne, Erick Yong, président de Greentec Capital Partners, en plein débat avec Christelle Kupa, une autre jeune entrepreneure née en Belgique de parents congolais, patronne d'Uhusia Capital. C’est cela l’EurAfrican Forum présidé par José Manuel Durao Barroso. Arrivé à sa deuxième édition, cette rencontre rassemble des centaines de participants issus de la diaspora africaine, vivant en Europe et dans d’autres pays d’Amérique ou d’ailleurs.

Selon Filipe de Botton, président du Conseil portugais de la diaspora, le Portugal est la terre d’accueil propice à cet événement aux accents politiques et socioéconomiques, qui courait du 4 au 5 juillet 2019. « Le rôle du Portugal dans les relations historiques entre l’Europe et l’Afrique lui octroient cette place de choix », a-t-il déclaré dans son propos introductif. Cette deuxième édition du Forum Europe-Afrique avait pour thème général : « Partenariat équitable pour un partage des valeurs et un partage de la prospérité ». Allant dans ce sens, idées et propositions ont jailli des différents panels. Le premier jour du Forum a donné lieu à une causerie instructive entre Marcelo Rebelo de Sousa et Filipe Nyusi, respectivement chefs d’Etat du Portugal et du Mozambique, sur les aspects de la collaboration entre les deux continents. Egalement abordés, des volets aussi importants que la migration des talents et des ressources, l’impact des innovations technologiques sur le développement de l’Afrique, la force de la culture et du tourisme pour l’épanouissement économique ou encore les stratégies pour renforcer l’autonomisation financière des femmes et des jeunes.

Au terme des travaux le 5 juillet, José Manuel Barroso a rappelé l’impérieux besoin de relever l’éducation, « point culminant de la croissance économique des deux continents ». Le Chairman de l’EurAfrican Forum a conclu en remerciant les partenaires qui ont rendu cette conférence possible, notamment le groupe APO Holding, l’un des partenaires médias de l’événement. Le rendez-vous pour la troisième édition est fixé en 2020.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category