Algérie-Sénégal : derniers réglages

Candidates pour la victoire finale, les deux équipes peaufinent leur préparation en attendant le grand jour.

La finale qui va opposer demain l’Algérie au Sénégal se joue déjà sur le terrain des préparatifs. Pour mettre le maximum de chances de son côté, chacune des équipes finalistes peaufine sa stratégie. C’est la grande mobilisation tant chez les joueurs que chez les supporters. S’agissant de l’équipe du Sénégal, lors des séances d’entraînement pour les titulaires et les remplaçants, au terrain annexe du stade du 30 juin du Caire, le groupe était au complet hier,  à l’exception d’Alfred Ndiaye, blessé au genou depuis la deuxième journée face à l’Algérie. Pour être d’aplomb le jour de la finale, les joueurs ont effectué quelques tours de terrain et des étirements. Même le défenseur Kalidou Koulibaly, suspendu pour la finale, s’est entraîné avec les autres.

 « Cette équipe, c’est un groupe uni derrière son coach. Et vendredi, en finale face à l’Algérie, ce sera à ces joueurs d’écrire leur propre histoire, comme ils l’ont toujours prétendu, en réussissant ce qu’aucune équipe sénégalaise n’est parvenue à faire avant. 17 ans après la finale perdue à Bamako contre le Cameroun, le Sénégal fera face à l’Algérie pour tenter de décrocher son premier titre continental », estime un confrère sénégalais.

Cheikhou Kouyaté, défenseur et capitaine des Lions, voit en ses coéquipiers de véritables soldats qui ont mis un terme à une traversée du désert de 17 ans et qui doivent maintenant terminer le boulot. Beaucoup d’observateurs mettent en exergue la maturité d’un groupe qui a beaucoup progressé ces dernières années au double plan physique et mental. Bien que pétrie de talents, l’équipe du Sénégal a longtemps traîné cette mauvaise réputation d’être très fragile sur le plan psychologique ; incapable par exemple de concrétiser une domination ou de conserver un avantage au score. Avec 7 buts marqués et 1 seul encaissé, l’équipe a beaucoup gagné en expérience.  

Du côté algérien, le match est également pris très au sérieux. Après leur qualification face au Nigeria, Mahrez et ses camarades ont bénéficié d’un quartier libre lundi. Mais avant le « repos », les titulaires du match de la veille ont eu une séance de relaxation et de récupération. Au menu, un léger décrassage à l’hôtel, accompagné des soins appropriés. Les hommes de Djamel Belmadi ont par la suite repris le chemin des entraînements mardi au Petrosport Stadium. Pour la victoire finale, les Fennecs peuvent compter sur leurs nombreux supporters qui sont les plus visibles et les plus bruyants, dans les gradins comme dans les rues du Caire où ils arborent sans complexe le drapeau national. Selon certaines sources, les autorités algériennes ont mis en place un véritable « pont aérien » pour permettre à 4.800 supporters supplémentaires de s'envoler pour l'Egypte. Au total, 28 avions décolleront dans la nuit de jeudi à vendredi pour aller galvaniser davantage les Fennecs lors de cette finale qui s’annonce très disputée.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category