Formation professionnelle : l’Institut national ouvre en septembre

Le ministre Issa Tchiroma Bakary l’a annoncé mardi dernier à Yaoundé, au cours de l’atelier de restitution des travaux sur l’opérationnalisationde cet Institut.

C’est une avancée dans la formation professionnelle au Cameroun. Les apprenants désireux d’être formés à des métiers professionnels recevront des cours de formateurs justifiant à la fois d’expérience professionnelle et d’acquis pédagogiques avérés. C’est ce que promet l’opérationnalisation de l’Institut national de formation des formateurs et du développement des programmes (Infdp). Issa Tchiroma Bakary, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle (Minefop), a annoncé son ouverture dès septembre prochain. C’était au cours de l’atelier de restitution des travaux sur l’opérationnalisation de l’institut organisé mardi dernier à Yaoundé.
L’Infdp est situé près du siège de l’Imprimerie nationale à Yaoundé. Financé à hauteur de 7 milliards de F par la République de Corée du Sud, l’Institut offre trois niveaux de formation d’une durée moyenne de quatre mois chacun. Les premiers enseignants de l’Institut ont été formés pendant quatre mois à l’école coréenne. « 21 formateurs camerounais ont suivis des cours sur les techniques pédagogiques et la maitrise de l’informatique», souligne Bok-Ryeol Rhyou, l’ambassadeur de Corée du Sud. Pour un début, ce sont ces matières qui seront enseignées à l’institut, a par ailleurs renchérit le ministre.
Pour Issa Tchiroma Bakary, plus qu’une affaire du Minefop, « cet institut est placé sous la responsabilité de tous les départements ministériels qui sont concernés par la formation professionnelle. C’est un instrument qui permet de lutter contre le chômage. Nos jeunes sont en chômage parce qu’ils n’ont pas de métier, et s’ils n’ont pas de métier, c’est parce qu’ils n’ont pas reçu une formation», révèle le Minefop. Une initiative qu’apprécie également le ministre en charge des Petites et moyennes entreprises, le ministre de la Jeunesse et de l’Education physique ainsi que le ministre des Enseignements secondaires, tous présents à cette rencontre.  
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category