Collaboration : Salatiel s’offre Beyonce et Pharrell

Depuis sa sortie le 18 juillet dernier, le single « Water » de l’artiste camerounais en featuring avec ces deux stars américaines de la musique fait le buzz.

« Qu’est-ce que Salatiel prépare encore comme merveille ? » La question clôturait notre article sur son single « Anita » il y a quelques semaines. La réponse est là, et elle se nomme « Water ». Entre groove et afro-trap, ce titre écrit par Beyonce, Nija et Nana The Writer, est la 14 piste sur les 27 du dernier album de la chanteuse américaine Beyonce, composé pour le film « The Lion King : The Gift ». Cet opus inspiré du film « Le Roi Lion » offre une plage d’expression à Salatiel. Même si dans la version française du film, l’on n’écoute pas ce morceau, qui, en 413 mots, relate l’idylle amoureuse unissant le lion Simba (personnage principal du film) et Lana sa compagne, il faut reconnaître qu’il rencontre un certain succès auprès des mélomanes. Et les commentaires sur les réseaux sociaux vont bon train : « From Cameroon. I love so much!! » ; « Merci Queen B. d’avoir permis un featuring avec notre artiste Salatiel c'est un gars bourré de talent ! » ; « Thanks is very great !! Big up Africa God Bless Africa and USA !! Shoot! » ; « This is my favorite song from the album I just wanna go to the beach and dance ».
Water”, c’est 2 minutes 32 secondes teintées de rythmes entrainants et dansants. En quatre jours, sur la seule plateforme YouTube, le titre est parvenu à glaner 132 686 vues. Pour ce succès musical, nul besoin de se déplacer. La rencontre entre Beyonce et Salatiel n’a pas eu lieu, du moins, pas encore. Depuis son studio, il a enregistré sa piste et l’a transmise. Les maisons Columbia Records, Sony Music Entertainment & Parkwood Entertainment ont pu finaliser les arrangements. C’est  le Camerounais qui assure l’intro de cette chanson. A l’écoute du refrain chanté par Salatiel, certains fans s’étonnent de la voix mélodieuse de l’artiste. Elle fait des ouïes heureuses. Et ceux qui la découvrent, n’hésitent pas à marquer leur surprise par des commentaires sur le compte de Beyonce : « OMG who is Salatiel ? ». Normal le boss, du label Alpha Better Records n’est pas encore aussi célèbre que Beyonce et Pharrell Williams  avec lesquels, il partage la chanson…
Il faut dire que Salatiel n’est pas le seul artiste du continent noir à donner de sa voix dans cet album-là. Il y en a neuf autres. Yemi Alade, Wizkid, Tekno, Mr. Eazi, Burna Boy, Tiwa Savage (Nigeria), Busiswa, Moonchild Sanely (Afrique du Sud) et Shatta Wale (Ghana). Pour Queen B. (Beyonce), cet opus est l’occasion de mettre en lumière, ce que l’Afrique a de plus magnifique, d’un point de vue artistique. Comme quoi, le « High Man General » (surnom de Salatiel), compte parmi la crème de la musique urbaine africaine. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category