Tournoi intercontinental masculin de volley-ball: les Lions entrent en compétition

Les vice-champions d’Afrique affrontent l’Italie, le pays organisateur, ce soir dans l’enceinte du Palaflorio de Bari.

Trois jours pour connaître les premiers qualifiés pour les prochains Jeux olympiques Tokyo 2020. C’est aujourd’hui que démarre le tournoi intercontinental organisé à cet effet dans les six poules. Logé à Bari, dans la poule C, le Cameroun joue son premier match ce soir dans l’enceinte du Palaflorio de Bari. Il sera 20h à Yaoundé, dans un palais des sports qui sait être surchauffé dans les matches à enjeux, à plus forte raison, la première sortie du pays organisateur, qui avait joué ses matches lors du dernier Championnat du monde dans une autre ville. Après le match de ce soir, le Cameroun jouera son deuxième match demain après-midi contre la Serbie. Et c’est contre l’Australie, dimanche, que l’équipe bouclera sa participation. Une participation qui n’aura pas été des plus sereines puisque le Cameroun était menacé de suspension. C’est en effet par vagues que la sélection nationale a rallié l’Italie. La première, composée de l’ensemble du staff technique et de neuf joueurs, est arrivée à Bari mercredi dernier. Et la seconde, celle qui comprenait notamment le Team manager et sept joueurs, a quitté Yaoundé hier en milieu de matinée. Seul Arthur Kody est resté au pays pour des problèmes administratifs. Il devrait retrouver ses coéquipiers à Rabat pour les 12es Jeux africains.

A l’origine de ce départ en deux temps, un problème de primes. Les cadres de l’équipe ont, pour exprimer leur mécontentement, refusé dans un premier temps de participer au tournoi intercontinental. Puis, ils reviendront sur leur décision, après avoir présenté leurs excuses au président de la Fédération camerounaise de volley-ball, Serge Abouem. Ils se sont déplacés hier sans avoir perçu les 3,5 millions de F qui leur ont été alloués pour la CAN de volley-ball où le Cameroun a terminé 2e, indique une source proche du dossier. Un montant réparti ainsi qu’il suit : 1,5 million F de prime de participation et 2 millions de prime de médaille d’argent. La réévaluation de ces primes est en cours, confie la même source.L’essentiel est donc sauf parce qu’une suspension de la Fédération internationale de volley-ball (Fivb) aurait eu comme conséquences immédiates la non participation du Cameroun à la Coupe du monde féminine au Japon. Idem pour les U18 filles en Egypte et aux tournois continentaux qualificatifs pour les JO. Une perte de notre ranking actuel n’était pas à exclure.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category