Migration irrégulière: une campagne pour décourager les candidats

Elle a été lancée mardi au Centre culturel camerounais, par l’Office des étrangers de Belgique, en collaboration avec le Minrex.

Ambiance feutrée mardi matin au Centre culturel camerounais. Sur l’estrade, parée aux couleurs de l’Office des étrangers de Belgique, quatre intervenants principaux autour de la table.

 Jean Patrice Koe Jr, représentant du Minrex, Hans Heeman, consul de l’ambassade du Royaume de Belgique au Cameroun, Maelies Elebaut, fonctionnaire à l’immigration à l’Office des étrangers de Belgique, Dorance Mounkam, point focal entre la Belgique et le Cameroun du Projet intégré pour la promotion de l’auto-développement (PIPAD).

En boucle, un air de musique, « Eldorado no way », dont les paroles plantent le décor. « La route je ne prendrais pas, si je n’ai pas mes papiers. Je ne suis pas un esclave, donc je ne veux pas rentrer menotté. Je ne veux pas perdre ma dignité, pour un bout de papier. Je vais étudier et rentrer dans les normes édictées ». Dans la salle, le public écoute.

La cible principale (étudiants et jeunes) s’imprègne du message et opine du chef. Jean Patrice Koe Jr peut alors lancer le débat. La thématique en discussion est actuelle et importante, focalisée sur la migration Afrique-Europe qui ne représente que 20% du flux migratoire.

C’est une opportunité pour tous. Mais irrégulière, la migration pose problème. D’où l’impératif pour toutes les parties, de s’asseoir et se mettre ensemble, pour trouver des solutions à ce phénomène.

Le Pacte mondial sur la migration en cours de discussion entre les Etats, qui se veut un cadre normatif est un début de réponse. Le consul de Belgique, Hans Heeman, révèlera que la Belgique est aujourd’hui, la première destination européenne des étudiants camerounais.

D’où l’intérêt d’une collaboration franche pour limiter la migration irrégulière. C’est ainsi que depuis le 1er février 2017, un protocole de coopération en matière de migrations a été signé entre le Cameroun et la Belgique. Marlies Elebaut présentera quant à elle, les possibilités d’études en Belgique et les risques encourus en cas de migration irrégulière.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie