Bafoussam : elle accouche de quintuplés

Des cinq enfants que Annie Chedjou a mis au monde samedi dernier par voie basse, quatre sont bien portants.

Malgré la fatigue, Annie Chedjou (28 ans), garde le sourire. Elle vient de mettre au monde cinq enfants. Sa famille, le corps médical se relaient à son chevet pour l’encourager. Sans oublier les médias et autres curieux. Avec le même sourire, elle rassure tous ces visiteurs sur sa bonne santé. « Par la grâce de Dieu, tous les cinq sont sortis par voie basse, tous vivants. L’accouchement s’est déroulé normalement, grâce au professionnalisme du personnel de l’Hôpital régional de Bafoussam», rassure la jeune maman.

Une réussite appréciée par le Dr Alima, le gynécologue qui a suivi cette dernière. Il fait savoir que « dès la première échographie effectuée à la 10e semaine de la grossesse, nous avons constaté qu’elle attendait cinq bébés. Sous la coordination de son directeur, l’hôpital a mis les bouchées double pour assurer le bon suivi et la réussite de cette grossesse, tant sur le volet médical que psychologique ». La jeune maman qui est à son troisième accouchement, a apprécié le fait d’avoir eu des facilités pendant sa grossesse. « Puisque je portais une charge lourde, cinq autres souffles de vie en plus de mon souffle, on me recevait en priorité chaque fois que j’arrivais à l’hôpital. Je bénéficiais des consultations gratuites et d’une réduction de 50% pour tous les autres frais tel que les examens et les médicaments », relance Annie Chedjou.

Après l’accouchement qui s’est déroulé samedi 10 août 201+, l’un des cinq bébés n’a pas survécu. « Il s’agit du dernier qui pesait 930 grammes. Les quatre autres (deux garçons et deux filles), dont les poids variaient de 1, 120kg à 0,980 kg à leur naissance, évoluent normalement. Ils sont nés à 30 semaines, et comme prématurés cela s’accompagne avec l’immaturité de beaucoup d’organes qui se consolident actuellement », précise le pédiatre, Dr Gisèle Aimée Njindam Limen épouse Abega. D’après cette dernière, « on peut penser que le plus difficile est passé », puisque ces quatre enfants qui sont en couveuse, vont pour le mieux, et ont commencé à s’alimenter lundi dernier

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category