ENS de Yaoundé : plus de 1000 nouveaux enseignants

nLa 58e promotion a reçu ses parchemins au cours d’une cérémonie présidée vendredi dernier par le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur, le Pr Jacques Fame Ndongo.

1084 jeunes enseignants de l’Ecole normale supérieure (Ens) de Yaoundé sont arrivés en fin de formation. Les lauréats de la 58e promotion ont reçu leurs parchemins des mains des membres du gouvernement et des responsables universitaires, vendredi dernier. C’était au palais Polyvalent des Sports de Yaoundé, lors d’une cérémonie présidée par le Pr. Jacques Fame Ndongo, ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur. Ils sont titulaires du Diplôme de professeur d’enseignement général, premier et deuxième grade (DIPES I et DIPES II), du Diplôme de professeur de l’enseignement normal (DIPEN) et du diplôme de Conseiller d’orientation (DIPCO). Au moment d’adouber ces chevaliers de la connaissance et de la science, en tant qu’« indomptables gladiateurs de la pédagogie », le Minesup a tôt fait de souligner l’antériorité et l’excellence académique de l’ENS de Yaoundé. En prenant la métaphore de la lumière, il leur a demandé d’aller servir la nation partout où elle les enverra. Car « la science n’a pas de frontières ». Pour cela, ils doivent être des modèles, afin de consolider l’unité et l’intégration nationales, transcendant ainsi tous les clivages à connotation tribaliste. Cela passe par « la lutte contre l’obscurantisme et l’ignorance scientifiques ainsi que l’anarchie cognitive », a martelé Jacques Fame Ndongo. Pour lui, l’atteinte de ces objectifs s’accompagne nécessairement de la culture, de la préservation de l’esprit de fraternité, d’amitié et de camaraderie.


Read also : Probatoire général : place à l’écrit

Allant dans la même dynamique, le recteur de l’Université de Yaoundé I, le Pr. Maurice Aurélien Sosso a exhorté les jeunes enseignants à célébrer la nation camerounaise. Le recteur les a conviés à cultiver le sentiment d’appartenance nationale, partout où ils seront, au mépris du communautarisme primaire. « Je vous encourage à célébrer la nation camerounaise, une et indivisible, où les diverses trajectoires des uns et des autres concourent à converger vers une communauté de destins », a lancé Maurice Aurélien Sosso. Le recteur a salué les résultats élogieux de cette 58e promotion, obtenus grâce à « l’expérience et au professionnalisme des enseignants », ainsi qu’à « la résilience, la ténacité et l’intelligence des étudiants ». Autant de qualités qui lui ont permis de magnifier avec faste, l’excellence académique, le mérite et la compétitivité de l’Université de Yaoundé I en général.


Read also : Probatoire STT : les candidats à l’épreuve

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category