Corps des métiers du football : les entraîneurs parlent de leurs intérêts

Le Syndicat camerounais des entraîneurs et éducateurs de football (Sycameef) a organisé un séminaire d’imprégnation le week-end dernier à Yaoundé.

 Les licenciements abusifs et le non-paiement des salaires sont les difficultés auxquelles les entraîneurs sont confrontés au quotidien. Pour remédier à cette situation, le Syndicat camerounais des entraîneurs et éducateurs de football  a organisé un séminaire d’imprégnation sur les droits de ses membres les 16 au 17 août derniers. Les assises qui avaient pour cadre la salle de conférence de la Caisse nationale de Prévoyance sociale étaient placées sous le thème : « La protection sociale et syndicale des entraîneurs et éducateurs du football au Cameroun ».
Pendant les deux jours, les experts comme Carl Enow Ngachu, directeur de l’Académie nationale de football (Anafoot), Isaac Bissala président de l’Union générale des travailleurs camerounais  et Jules Nyonga, président du Sycameef ont entretenu les coachs sur plusieurs thématiques. La première cité a présenté les enjeux du regroupement syndical. Pour Enow Ngachu, l’association doit lutter contre la précarité professionnelle au quotidien des entraîneurs camerounais. Jules Nyonga, quant à lui, a articulé son intervention sur les objectifs et les fondements du Sycameef pendant que Isaac Bissala s’est attelé à démontrer les bienfaits d’un tel regroupement corporatif. Outre ces interventions, les participants à ce séminaire ont débattu de la nature des relations futures entre le Sycameef et les autres structures syndicales nationales et internationales. Aussi, ont-ils discuté de la couverture sociale de l’entraîneur et de l’éducateur de football.  
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category