« Le Roi Lion » : guerre pour le trône

Avec cette dernière sortie, la maison Disney embarque petits et grands dans une bataille de succession palpitante.

La bande son du « Roi Lion » assurée par des noms comme Pharrell Williams, Elton John, Beyonce ou Hans Zimmer avait déjà conquis la planète, des mois avant la sortie officielle du film. Mais il faut être là, assis devant ce grand écran pour comprendre que le remake de ce classique de 1994 va bien au-delà de la musique. Disney ressuscite la grande aventure de Simba, fils de Mufasa, et celle de Scar, l’oncle aigri et fou de rage d’avoir été écarté de la place de souverain. Dans la Terre des lions, une guerre se prépare. Une guerre pour le trône. Alors que Mufasa forme son héritier aux obligations de son futur règne, Scar, son frère, nourrit une vengeance lente mais certaine. Fourberie, corruption, mensonge et meurtre, le frère déchu ne recule devant rien pour arracher ce qu’il pense lui revenir de droit. Son plan machiavélique est la trame de ce long métrage de deux heures.

Face à lui, un adversaire naïf mais loin d’être fragile. Le jeune Simba avec à ses côtés Nala, sa promise, veut se montrer à la hauteur des espérances placées en lui par son père et tout son clan. Le film de Jon Favreau est bien plus qu’un safari dans la savane africaine, même si le spectateur est baigné dans des paysages somptueux à la faune et à la flore assez impressionnantes. C’est la magie de la 3D et de ses images de synthèse si réalistes qu’on s’y croirait presque… La lutte que se livrent ces lions rappelle au détail près, les batailles dans lesquelles sont trempés de nombreux humains. Les masques tomberaient presque qu’on découvrirait des visages d’hommes sans foi ni loi, prêts à s’emparer du pouvoir. Dans cette anarchie installée, chacun trouve son compte, surtout les hyènes, ces traitresses, fatiguées de vivre en parias sur des terres arides. Il n’est pas difficile de deviner derrière qui, entre Simba et Scar, elles vont choisir de s’aligner.

Heureusement dans ce chaudron, Timon et Pumbaa, les fidèles compagnons du jeune roi lion, adeptes de la fameuse philosophie « Hakuna Matata», apportent humour et légèreté. « Le Roi Lion », de par tous les arguments mentionnés plus haut et son casting Vip avec des voix en version française d’acteurs comme Jean Reno et Jamel Debouzze (le Camerounais Daniel Kamwa est Rafiki, le babouin « sorcier du village») est un must à consommer sans modération et en famille. Les prochaines projections sont à découvrir cette semaine dans les salles Canal Olympia de Yaoundé et Douala.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category