CHAN 2020 et CAN 2021: Le Minsep visite les chantiers à Garoua

Narcisse Mouelle Kombi a effectué une visite sur les différents sites lundi, 16 septembre 2019.

Journée marathon lundi, 16 septembre 2019 à Garoua pour le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep), Narcisse Mouelle Kombi. Arrivé dans la cité capitale du Nord tard dans la nuit de dimanche à lundi, il a tout de même eu le temps de réunir dans un hôtel de la place, les autorités administratives de la région, ses proches collaborateurs et les responsables des entreprises adjudicataires en charge de la construction et de la réhabilitation des infrastructures de la CHAN 2020 et CAN 2021 à Garoua, pour leur faire part de l’objet de sa visite. Lundi,  en matinée, il a fait le tour des différents chantiers des infrastructures hôtelières, aéroportuaires et sportives. Premier arrêt, l’hôtel Plazza en réhabilitation où Narcisse Mouelle Kombi a été rassuré de l’avancement des travaux. Le promoteur de l’hôtel parle même de « dernières finitions ». Ici, outre les réhabilitations des chambres et des services d’accueil, l’on a remarqué la construction de nouveaux bâtiments pour la restauration, les distractions et les autres services de base. Ensuite, le cap a été mis sur le complexe sportif de Coton Sport où est situé le chantier de construction d’un terrain d’entraînement. Dans ce chantier porté par l’entreprise Prime Potomac, les choses ne sont pas rassurantes. Le gazon, enlevé il y a quelque temps parce que ne respectant pas les normes CAF, n’a toujours pas été remplacé.

Au stade de Poumpoumre, un autre chantier porté par la même entreprise, c’est le même constat. Mais ici, l’on rassure de ce que les travaux de finition ont été retirés à Prime Potomac pour être confiés à l’entreprise Mota Engil Africa.

Au stade Omnisports de Roumde Adjia, où l’entreprise portugaise est en charge de sa réhabilitation, le Minsep a été satisfait du travail abattu. Ici, l’on parle d’un taux de réalisation de 92%. D’ailleurs, l’on observe qu’en dehors de la piste d’athlétisme encore en chantier, tout le reste est fin prêt pour accueillir une compétition.

A l’hôtel de 70 chambres, un autre chantier détenu par Mota Engil Africa, c’est le même constat. Les ingénieurs et techniciens s’activent pour les dernières finitions. Par contre, à l’hôtel Bénoué et l’hôtel de 100 chambres, deux autres chantiers tenus par l’entreprise Prime Potomac, tout semble être aux arrêts, même si des ouvriers y sont visibles de temps en temps. La visite de travail du Minsep l’a également conduit à New Town Hôtel, et à l’aéroport international de Garoua, où il a pris congé en début d’aprèsmidi de ses hôtes.


Read also : Deux Lionnes à CT

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category