Réformes économiques et financières en Cemac : la mise en œuvre évaluée à Yaoundé

La deuxième session extraordinaire du comité de pilotage se tient ce 03 octobre.

Les ministres en charge de l’économie et des finances et les premiers responsables des institutions sous-régionales se retrouvent ce jour à Yaoundé, dans le cadre de la deuxième session extraordinaire du comité de pilotage (Copil)du Programme des réformes économiques et financières de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale  (Pref-Cemac).
Conduits par Gilbert Ondongo, ministre d’Etat, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Portefeuille public de la République du Congo, par ailleurs président dudit comité, ces travaux permettront aux participants d’examiner et d’adopter l’ensemble des mesures prioritaires en matière d’intégration physique et commerciale et d’accélération des réformes structurelles dans la sous-région. Durant ces assises, ces ministres décideront également, ensemble, des modalités pratiques de leur mise en œuvre effective dans les meilleurs délais. 
Lors des 8e et 9e sessions du Copil du Pref-Cemac tenues à Douala respectivement le 31 mars et le 5 juillet 2019, ces orientations ont mis un accent particulier sur l’examen des propositions visant le renforcement de l’intégration sous-régionaleainsi que l’approfondissement desdites  réformes. A l’issue de l’analyse de ces propositions, le Copil avait alors insisté sur l’opérationnalisation du Programme régional (Per 2017-2021) et la diversification des économies. D’autres questionsnon moins importantes ont également fait l’objet de discussions, notamment l’application de la nouvelle règlementation des changes ainsi que la finalisation du processus de fusion des deux bourses. 
Il sera aussi question ce jour, et pour la première fois,de présenter une douzaine de projets intégrateurs prioritaires pour la sous-région  aux partenaires techniques et financiers et autres acteurs au développement en vue de leur financement.D’autre part, ce Copil aura aussi un regard sur le rapport de surveillance multilatérale 2018 et les perspectives pour 2019 et 2020, que la Cemac devra présenter dans le cadre de la réunion des ministres des Finances de la zone Francs qui se  tiendra à Paris le 11 octobre prochain. Autre sujet à l’ordre du jour de cette rencontre, la sélection de quatre premiers postes-frontières et des sites sur lesquels ils seront construits, dans les corridors routiers retenus dans la sous-région.    
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category