Guy Bilong Live Project Tour : le compte à rebours lancé

L’artiste a rencontré la presse le 30 octobre dernier pour faire le point sur cette innovation artistique et scénique prévue demain à Douala.

Du beau monde le 30 octobre dernier à Bonabéri, à l’occasion de la présentation du projet musical de l’artiste-batteur-arrangeur Guy Bilong. Face à la presse, Sylva Ebelle, son manager, et Guy Bilong lui-même, pour expliquer les tenants et les aboutissants de ce projet.
Tout part du 16 novembre 2018 à l’Institut français de Douala. Guy Bilong offre un concert qui marque le public. Ce dernier en redemande, d’où le Guy Bilong Live Project Tour. Une série de spectacles à Douala et à Yaoundé avec sur scène, pour l’accompagner, des artistes tels que Dina Bell, Ben Decca, Moni Bile et Taty Eyong. Objectifs pour Sylva Ebelle ? Présenter l’artiste Guy Bilong dans sa casquette d’homme de scène, et partager avec le plus grand nombre le concept unique et novateur du batteur, mais aussi actualiser et revisiter le riche répertoire qu’il a sur l’échiquier musical camerounais, dynamiser les scènes live de plus en plus sollicitées et exposer un savoir-faire d’un autre genre. Guy Bilong lui, met l’accent sur son goût du travail associatif, « celui qui fait avancer et réussir dans la musique, et donne de la consistance à ce qu’on fait grâce au savoir et au savoir-être des autres ».
Mais à la faveur de ce projet, Guy Bilong veut se mettre au-devant de la scène en reprenant notamment tout ce qu’il a pu faire jusque-là. Et pour agrémenter la prestation, des éléments scénographiques pour repenser et présenter la musique autrement sont prévus, avec un déroulé du spectacle élaboré pour faire passer un moment inoubliable aux spectateurs.
Au vu des pérégrinations de la vie et de sa vie, le grand timide qu’est Guy Bilong veut s’exprimer. Lui qui a passé le plus clair de son temps derrière ses instruments veut désormais être en première ligne. Sourire enjôleur, il se veut charmeur et déterminé à restituer son expérience, acquise à l’aune des coups et caresses reçus avec un rendu particulier. Visiblement, il en a pris de la graine. Une graine qu’il veut semer et voir germer dans son terroir. Avec le réconfort des siens, comme pour lui inculquer la force de continuer. Rendez-vous pour le premier spectacle demain à Douala.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category