Paludisme : lutte contre le paludisme : la jeunesse mobilisée

Les jeunes du lycée de Makondo ont été récemment sensibilisés sur cette pandémie par une association caritative.

Le paludisme continue de faire des ravages dans les villes et villages du Cameroun. C’est la raison pour laquelle toutes les initiatives sont les bienvenues pour vaincre le mal. A Makondo, les jeunes du lycée local ont eu le bonheur de recevoir un appui de l’Association villages secours enfants démunis (AVSED) pour se donner un peu de répit. 325 kits de test de dépistage rapide (TDR) ont ainsi été distribués pour faire des lycéens de véritables agents de lutte contre le paludisme. Un échange interactif entre les élèves, les membres de l’association AVSED, le chef du centre de santé du district de Makondo et les responsables du lycée, a ensuite porté sur la maîtrise des outils principaux, pour la lutte contre le paludisme.

L’AVSED association apolitique à but non lucratif créée en janvier 2014 et dont le siège se trouve à Soa dans le département de la Mefou et Afamba a décidé de prendre à bras le corps la lutte contre le paludisme en droite ligne de l’action des pouvoirs publics et de toutes les âmes de bonne volonté. Selon sa présidente Henriette Nanou Ngo Batje, à l’origine, son objectif était de soutenir les enfants et les orphelins les plus démunis dans les zones rurales du Cameroun et sensibiliser à la solidarité nationale et internationale. Mais face aux ravages causés par le paludisme, il est difficile de rester insensible. Du reste de récentes statistiques font du Cameroun, un pays grave touché par le paludisme.

Dans ce panorama, l’AVSED a récemment ajouté à ses activités un volet santé, avec dans un premier temps une campagne de sensibilisation en milieu scolaire rural contre le paludisme. La première de ces sessions de sensibilisation, basée sur la campagne mondiale « Zéro Palu, je m’engage » a été faite dans un lycée en zone rurale. Après Makondo, d’autres actions sont programmées dans les prochains jours dans un autre établissement scolaire en zone rurale. En attendant, l’étape de Makondo a été un franc succès si l’on en juge par l’enthousiasme affiché par les élèves.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category