International

Péninsule coréenne : regain de tension

La Corée du Nord poursuit ses essais militaires nonobstant les multiples condamnations et sanctions dont elle fait l’objet.

Alors que doit se refermer d’ici le 31 décembre prochain la page des négociations entamées en juin 2018 à Singapour entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, Pyongyang multiplie les actes de défiance. Après le 13e tir de missile balistique qu’il a personnellement supervisé la semaine dernière, le leader nord-coréen, Kim Jong-un a demandé mardi aux Américains de « choisir leur cadeau de Noël » de sa part. Des propos compris au Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) comme une menace à peine voilée. « Un bon cadeau de Noël, ce serait toutes ces actions vers une dénucléarisation vérifiable et irréversible. Mais, je pense que le comportement nord-coréen jusqu’ici se remarque plutôt malheureusement par la multiplication des missiles et des violations », a réagi Karen Pierce, représentante britannique aux Nations unies. Dans une déclaration signée mercredi dernier et intitulée « Les tirs continus de missiles balistiques de la Corée du Nord », les six membres européens du Conseil de sécurité ont condamné à l’unanimité l’arrogance de Pyongyang qui, selon eux, vise tout simplement à saper les négociations avec Washington plongées aujourd’hui dans l’impasse. « La Belgique, l'Estonie (membre à partir de janvier), la France, l'Allemagne, la Pologne et le Royaume-Uni sont profondément préoccupés par les essais continus de missiles balistiques par la Corée du Nord», ont-ils indiqué. « Nous condamnons ces actions provocatrices (…) Elles minent la stabilité et la sécurité régionales comme la paix internationale et sont en claire violation des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU adoptées à l'unanimité », poursuit la déclaration. De l’avis des experts, ce tir de Hwasong-15 qui intervenait à la veille du deuxième anniversaire du premier tir d'un missile balistique, a la capacité de frapper tout le territoire continental américain.

Même dans le voisinage, l’attitude de la Corée du Nord est de nature à irriter. « Les tirs répétés de missiles balistiques de la Corée du Nord constituent un sérieux défi non seulement pour notre pays, mais aussi pour la communauté internationale », a déclaré à la presse Shinzo Abe, Premier ministre japonais. Côté américain, l’on appelle Pyongyang à la retenue. Le département d’Etat américain a ainsi invité la Corée du Nord à « éviter les provocations, à respecter les obligations découlant des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies et à reprendre des négociations soutenues et substantielles afin de faire sa part pour parvenir à une dénucléarisation complète »

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps