Culture

Expo-photos : le lac Tchad prend la pose

Une exposition organisée par l’Agence française de Développement (AFD), se tient au Musée national à Yaoundé depuis le 6 décembre dernier.

Une trentaine de clichés saisissants. Entre dessins et photos, réalisés respectivement par les Français Christian Seignobos (géographe) et Pascal Maitre (reporter-photographe), au coeur d’une exposition sur le Lac Tchad, donnent un tableau de la vie dans cette zone partagée par le Tchad, le Niger, le Nigeria et le Cameroun. En visitant cette expo itinérante avec pour thème : « Lac Tchad : territoire menacé, quotidien maîtrisé », on se rend compte à quel point ce milieu naturel est précaire, malgré les richesses dont il regorge. Et pourtant, des populations s’adaptent et donnent des raisons de parfaire cet environnement. Les oeuvres présentées pendant le vernissage du 6 décembre dernier au Musée national à Yaoundé sont les témoins de ce quotidien particulier.

Dans ses illustrations, Christian Seignobos décrit avec son pinceau les activités agricoles, de pêche et d’élevage sur les rives du lac. On peut voir, sur un des dessins, des éleveurs peulhs de la région de Messenya au Tchad. Cette capture, inspirée d’un documentaire sorti en 2012, dévoile dans la brume sèche, les troupeaux s’enfonçant dans les pâturages lacustres. Sur une photo signée Pascal Maitre, un jeu d’enfants innocents brise la gravité des adultes et du sérieux de la situation, dans le camp de réfugiés de Boko Haram, à l’Extrême- Nord du Cameroun. Pour l’ambassadeur de France au Cameroun, S.E. Christophe Guilhou, ce travail est d’un intérêt certain. « Pour s’adapter à l’évolution du climat, il a fallu toute l’ingéniosité des hommes et des femmes pour que la vie soit possible dans ce milieu très menacé. Les dangers climatiques et sécuritaires qui sont en train de frapper cette région sont également abordés sur ces tableaux », explique le diplomate.

Zone stratégique et incontournable depuis des décennies entre l’Afrique subsaharienne et l’Afrique du Nord, le Lac Tchad est un espace reconnu comme un carrefour des civilisations qui regorge d’un important patrimoine matériel et immatériel. Cette exposition intervient donc dans la perspective de l’inscription du Lac Tchad sur la liste du patrimoine mondial. « Il s’agit d’une démarche qui met en exergue l’intérêt de ce point d’eau et attire l’attention de la communauté internationale sur les problèmes sociaux et les grands défis en matière de développement. C’est pour cette raison que cette préoccupation est intégrée dans cette exposition », a déclaré le ministre des Arts et de la Culture, Bidoung Mkpatt, présent au vernissage. La région du Lac Tchad est considérée comme l’une des zones les plus fragiles du monde. Elle doit faire face à de multiples enjeux de développement. Cependant, l’environnement et la crise sécuritaire limitent l’accès des populations au service de base. L’exposition s’achève le 20 février 2020.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps