Société

Communauté urbaine de Yaoundé : plus de 37 milliards de F pour 2020

C’est le budget voté lors de la session du Conseil de communauté consacrée à son examen et son adoption tenue ce vendredi, 13 décembre sous la présidence de Gilbert Tsimi Evouna.

C’est dans une ambiance presque d’au revoir que les membres du Conseil de communauté se sont retrouvés ce vendredi, 13 décembre autour de leur président Gilbert Tsimi Evouna, par ailleurs délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé. Ceci parce que, compte tenu des prochaines échéances électorales, certains grands conseillers ne sont pas sûrs d’être réélus. Au cours de cette session du Conseil de Communauté qui s’est déroulée en présence du préfet du Mfoudi, Jean Claude Tsila, un seul point était à l’ordre du jour : l’examen et l’adoption du budget de l’exercice 2020. Après plus de deux heures de travaux, les membres dudit conseil l’ont adopté après examen en recettes et en dépenses à 37, 427 milliards de F. Il est réparti en budget d’investissement qui s’élève à 18, 147 milliards de F soit 51,5% et en budget de fonctionnement estimé à 19, 280 milliards de F soit 48,5%.

Au cours de l’exercice 2020 sur le plan administratif, il sera question d’expérimenter la budgétisation dans les collectivités territoriales décentralisées. Ce budget a été présenté sous la forme de budget de moyens et de budget par programme qui intègre toutes les sources de financements : financements propres, dotations de l’Etat et financements extérieurs. Malgré les conditions difficiles, le budget de la Communauté urbaine présente une hausse significative.

Après l’adoption du budget, la parole était donnée à qui voulait la prendre. Ainsi, certains grands conseillers ont abordé la question du sort de la société de transport de masse Stecy Le Bus. « Nous sommes à la recherche de l’oiseau rare parce qu’on va de déception en déception. L’Etat doit intervenir pour soutenir la société », a indiqué Gilbert Tsimi Evouna. Pour le délégué du gouvernement, malgré les efforts et la bonne volonté de la CUY traduite par les investissements consentis à l’instar de l’achat de 13 bus, cette entreprise tourne à perte et accumule des fautes de gestion. Autres aspects soulevés, le non-respect des arrêts-taxi par les chauffeurs et les passagers qui font fi des points de ramassage, le désordre urbain, entre autres. Des points qui doivent trouver des solutions dans la mesure où la ville de Yaoundé va abriter le Championnat d’Afrique des Nations 2020 et la Coupe d’Afrique des Nations 2021.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps