Ethiopie-Erythrée : le processus de paix relancé

Le président de la République d’Erythrée était en visite à Addis Abeba mercredi, 25 décembre 2019.

Issayas Afeworki, président de la République d’Erythrée est arrivé à Addis Abeba mercredi, 25 décembre 2019 dans le cadre d'une visite de relance du processus de paix entre l’Erythrée et l’Ethiopie. La visite était attendue et annoncée par le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed au début de ce mois de décembre alors qu’il recevait son prix Nobel de la paix à Oslo en Norvège. Rien n’a filtré des échanges entre les deux dirigeants. Mais, tout porte à croire que les deux hommes ont évoqué les questions liées aux quatre postes frontières entre les deux pays qui restent fermés, à l’accord qui doit être trouvé sur les territoires autrefois disputés ainsi que les tracasseries policières auxquelles font régulièrement face les hommes d’affaires éthiopiens en territoire érythréen. Le tracé d’une partie de la frontière entre les deux pays constitue un autre point d’achoppement.

Ce qui est convenu concrètement entre les deux hommes depuis l'année dernière reste largement inconnu. Chaque rencontre bilatérale donne surtout lieu à des communiqués vagues. Selon le militant des droits de l'homme érythréen, Samson Yemane, il s'agit surtout pour Abiy Ahmed d'empêcher son homologue de retourner dans l'isolement et ce qui tendrait de nouveau le climat dans la région. La guerre entre l’Éthiopie et son ancienne province, en raison d'un conflit territorial, a longtemps opposé les deux Etats et a fait 80.000 morts entre 1998 et 2000. A son arrivée au pouvoir, Abiy Ahmed s’était engagé sur la voie de la réconciliation, matérialisée par la réouverture d’ambassades et le rétablissement des liaisons aériennes entre les deux pays. Cet effort lui a valu le 10 décembre dernier à Oslo en Norvège le prix Nobel de la paix. Le Premier ministre éthiopien avait associé à sa récompense son " partenaire et camarade de paix» érythréen."

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category