Miss Cameroun : du beau travail en équipe

L’Etat et le Comité d’organisation sont unis depuis le 12 juin dernier pour l’élection de la plus belle femme du pays.

L’organisation du concours Miss Cameroun a ouvert une nouvelle page le 12 juin 2019. Désormais, l’Etat à travers le ministère des Arts et de la Culture (Minac), va se joindre au Comité d’organisation Miss Cameroun (Comica) pour un meilleur fonctionnement de ce concept. La décision a été prise par le ministre de tutelle, Bidoung Mkpatt, au cours d’une audience accordée à Ingrid Solange Amougou, présidente dudit comité. Au terme de cet entretien, toutes les confusions et incompréhensions qui planaient autour de l’organisation de ce concours de beauté ont été levées. Ainsi, le ministre et son hôte ont eu à redéfinir les règles techniques liées au fonctionnement et au contrôle de ce grand rendez-vous culturel qui célèbre l’excellence de la beauté féminine camerounaise. Suite aux nombreuses fausses notes qui ont fini par ternir l’image de ce concours, l’instruction a été donnée au Minac de s’approprier ce concept. 
Pour le Minac, « il n’a jamais été question de retirer l’organisation de ce concours de beauté national à Ingrid Solange Amougou ». Ainsi, tout est désormais clair : l’Etat à travers le Minac et le Comica évoluent à l'avenir main dans la main. Dans cette nouvelle dynamique, le Comica va continuer de piloter le processus, mais sous la casquette d’opérateur culturel auprès du Minac. Un partenariat destiné à améliorer le rayonnement de cet événement culturel. Grâce à cette collaboration forte, l’organisation de la 14e édition du concours de Miss Cameroun le 28 décembre dernier a connu un franc succès et des critiques positives du public. Ceci, à travers une forte affluence des spectateurs au palais polyvalent des sports de Yaoundé, ainsi qu’à travers la présence des convives de marque et un jury international.

 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category