Procès maurice kamto,FESPACO, déscentralisation au cameroun, nord west crisis

Economie

Autoroute Kribi – Edéa : les travaux reprennent

L’Etat du Cameroun a par ailleurs accordé la concession de l’exploitation de l’ouvrage à l’entreprise Chec.

La nouvelle s’est répandue dans la cité balnéaire telle une traînée de poudre. Les travaux de l’axe Kribi – Lolabé (38,5 km), phase I de l’autoroute Edéa – Kribi (102 km), en arrêt depuis des mois, vont reprendre. Au sein des populations de la ville côtière, c’est la joie. On pense aux effets sur l’économie locale. En effet, outre les emplois générés par  les travaux techniques, la construction de l’ouvrage a favorisé plusieurs autres activités commerciales connexes menées par les riverains. Chaque maillon de la chaîne est donc très heureux de savoir que l’activité principale reprend.
Dans les différentes bases de China Harbour Engineering Company (Chec), l’entreprise chargée de construire cette autoroute dont la première partie est longue de 38,5 Km, ce n’est pas encore la grande ambiance. Mais, quelques engins font des va-et-vient sur le chantier. « Nous sommes en train de roder les machines. D’ici lundi, les travaux proprement dits vont effectivement reprendre», déclare un cadre de Chec. 
Sur le terrain, les travaux de la phase I de l’autoroute Kribi – Edéa sont réalisés à ce jour à 88,14%. D’après les techniciens camerounais et chinois, il reste à raccorder les bretelles de liaison avec la nationale N° 7 et à achever les travaux de la liaison au niveau du port de Kribi à Lolabé. On devra aussi procéder à la pose de la dernière couche de bitume au niveau des voies de circulation. Quant aux échangeurs, les techniciens sont unanimes. « L’essentiel est fait. Il nous reste juste les finitions », disent-ils. Le gros du travail est au niveau des équipements qui vont accompagner l’ouvrage, dont les stations de péage. Les signalisations constitueront le clou de ces travaux. Au ministère des Travaux publics et même à la direction de Chec, on fait savoir que l’autoroute Kribi – Lolabé sera opérationnelle au début du deuxième semestre de l’année en cours.
En ce moment, l’Etat du Cameroun et l’entreprise Chec sont en train de finaliser les négociations sur les contours de la réalisation globale de ce projet. Mais déjà, on peut dire qu’un grand pas a été franchi. La société chinoise va non seulement construire l’autoroute Kribi – Edéa, mais aussi en assurer l’exploitation. Les détails sur cette composante seront également déterminés au terme des négociations en cours. Cependant, on sait que  Chec va mobiliser  ses fonds propres pour financer les travaux, estimés à 250 milliards de F pour la phase I. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps