Route Olama-Kribi : 8,5 milliards de F pour la construction

L’accord de prêt y relatif a été signé hier à Yaoundé entre le ministre de l’Economie et un haut responsables du Fonds koweitien de développement économique.

L’entrée en service du port de Kribi a suscité une grande satisfaction pour les populations de Kribi et le Cameroun entier. Cependant, des préoccupations demeurent en ce qui concerne l’état du trafic entre les axes des bassins de production de la ville et l’infrastructure. L’un de ceux-ci est Olama-Kribi. L’accord de prêt pour le financement partiel de ce tronçon routier a été conclu hier entre le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey et Nedhal Alolayan, directeur adjoint du Fonds koweïtien de développement économique. Montant de l’enveloppe, 17 millions de dollars, soit environ 8,5 milliards de F. Une contribution aux 83,5 millions de dollars, soit près de 46 milliards de F que coûte le tronçon Bigambo-Grandzambi. Lesquels ont été apportés par quatre autres institutions financières du Fonds.
Au cours de la cérémonie, Alamine Ousmane Mey a rappelé que la signature de convention relative au projet de construction Olama-Kribi qui s’étend sur une longueur de 204 km, concerne essentiellement le tronçon Bigambo-Grandzambi, (45 km). « Il vise à contribuer au désenclavement des régions du Centre et du Sud du pays, riches en bois et produits agricoles. Par ailleurs, il va également contribuer à assurer les liaisons entre les zones de production et de commercialisation et faciliter le trafic routier de transit vers le Tchad et Guinée équatoriale », a-t-il relevé. D’après Nedhal Alolayan le chantier porte sur les travaux de génie civil, les prestations de consultation et les acquisitions foncières. 
La conclusion de l’accord avec le Fonds koweïtien vient marquer la fin de la phase de mobilisation des financements de ce projet. « La prochaine étape va consister à la sélection des différents acteurs en charge du suivi et du contrôle, la contractualisation de l’exécution des travaux et la coordination de toutes ces démarches en vue de la réalisation des infrastructures », a expliqué le Minepat.
Le Fonds koweïtien qui est un organisme de coopération bilatérale du Koweït n’est pas à sa première réalisation au Cameroun. En plus de la route Olama-Kribi, il a un portefeuille constitué de trois projets estimés à environ 20 milliards de F parmi lesquels la construction la route Sangélima-Djoum.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category