Fonction publique : vers une administration plus moderne

Le ministre Joseph LE a présenté sa feuille de route pour 2020 lors de la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux vendredi dernier à Yaoundé.

Etre au cœur des chantiers de modernisation de l'administration publique camerounaise. C’est sous cet angle que se profile le plan d’actions 2020 du ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra). Il a été décliné à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux du nouvel an au ministre Joseph LE. Celle-ci clôturait la conférence annuelle des responsables des services centraux et déconcentrés de ce département ministériel, jeudi dernier à Yaoundé.
Pendant ce moment de partage et de communion entre la grande famille du Minfopra, le secrétaire général de ce ministère, Anatole Maïna, a dressé le bilan des activités menées au cours de l’exercice 2019. Lesdites activités ont notamment porté sur le recrutement des agents publics, la gestion des carrières, la modernisation de la Fonction publique et l’acquisition des infrastructures des documents uniquement administratifs. La régularisation de la situation administrative des personnels temporels et la poursuite de l’intégration des enseignants contractuels n’étaient pas en reste. Sans oublier la gestion des carrières, dont les données issues du Sigipes révèlent environ 44 253 dossiers traités depuis le début de l’exercice 2019. 
Après fait le part sur le chemin parcouru jusqu’ici, le patron de la Fonction publique a recensé les défis à relever cette année. Comme l’a souligné Joseph LE, les actions  envisagées en 2020 s’inscrivent dans la continuité du « Septennat des grandes opportunités ». « Les défis évoqués pendant notre colloque sur la modernisation de la Fonction publique sont multiformes, mais exaltants. Le double rôle de gestionnaire des ressources humaines de l’Etat et de cheville ouvrière de la Réforme administrative, qui incombe à notre département ministériel, nous assigne l’obligation d’être au cœur des chantiers de modernisation de l'administration publique camerounaise », a déclaré le Minfopra. Et pour y parvenir, le chef d’équipe a invité son personnel à redoubler d’ardeur au travail, « pour donner tout son sens à notre ambition de bâtir une Fonction publique de proximité, résolument tournée vers la modernisation de ses outils, procédures et manières d’être, pour que les usagers, notre raison d’être, continuent de bénéficier des services de qualité », a conclu le chef de ce département ministériel. La cérémonie s’est achevée par la remise des médailles à quelques récipiendaires, dont Baikong Bridget Joneh Nkwati et Mbah Beatrice Edong. Deux braves dames qui, au péril de leur vie, et malgré les sévices et menaces subies, suite à leur kidnapping dans le Nord-Ouest, sont revenues à leur service à la délégation régionale du Minfopra à Bamenda dès leur libération
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category