Francophonie : quatre nouveaux membres admis

L’Ontario, la Corée du sud, l’Argentine et la Nouvelle-Calédonie font désormais partie de cet ensemble ayant le français en partage en tant qu’observateurs.

L’Arménie sera le pays hôte du 17e sommet de la Francophonie prévu en 2018 et la Tunisie accueillera quant à elle le 18e sommet en 2020. c'est l'une des principales annonces qui ont sanctionné hier à Antanarivo à Madagascar le 16e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement francophones. La rencontre qu’a abritée la capitale malgache du 26 au 27 novembre dernier s’est aussi achevée sur l’adoubement de quatre nouveaux membres. L’Ontario, la Corée du sud, l’Argentine et la Nouvelle-Calédonie font désormais partie des Etats membres de la Francophonie avec le statut d’observateurs. Avec ces nouvelles adhésions, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) passe à 84 Etats et gouvernements sur les cinq continents, soit 58 membres et 26 observateurs.

Par contre, la candidature d’adhésion de l’Arabie Saoudite a été recalée parce qu’incomplète. On en reparlera donc au prochain sommet en 2018 après un examen par une commission de l’OIF. Le 16e sommet de la Francophonie a également débouché sur l’adoption de treize résolutions. Notamment la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents pouvant conduire au terrorisme; la création au sein de l’OIF d’une entité pour la promotion de l’égalité femme-homme, des droits et de l’autonomisation des femmes et des filles; la résolution sur les mariages précoces, les mariages d’enfants et les mariages forcés; la résolution sur l’énergie propre et durable pour tous en Afrique, entre autres.

 

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie