Hygiène et salubrité : Le bâton et la carotte

Après la période de sensibilisation, la descente du gouverneur a été marquée ce jeudi par des actes répressifs.

Les éléments de la police municipale, ceux de la police et de la gendarmerie nationale ont eu de l’exercice ce jeudi 5 mars au marché Grand hangar de Bonabéri (Douala IV), première étape de la descente du gouverneur, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua dans le cadre de la campagne d’hygiène et salubrité. Ici, nombre de commerçants ont allègrement ignoré la sensibilisation faite par le gouverneur il y a quelques semaines au sujet de la libération des trottoirs et des garde-fous du rond-point. Lesdits comptoirs et étals ont donc été détruits par la police municipale. Quelques mètres plus loin, c’est le marché des poulets qui a été démoli, tandis que poulets et autres marchandises saisis étaient embarqués.

Read also : CHAN 2020 : le Maroc dans l’histoire

« Nous sommes dans la logique de l’assainissement. Imaginez qu’on voie de beaux stades puis si l’un de ces étrangers venant ici trouve cette saleté. Nous les avons sensibilisés à plusieurs reprises », a affirmé le sous-préfet de Douala IV, Daouda Issa. Au marché de Mambanda, le gouverneur et sa suite ont été accueillis par des youyous et des applaudissements. Dans ce marché, les commerçants semblent avoir intégré la campagne d’hygiène et salubrité dans leurs habitudes. « Notre vie va changer ! Merci, monsieur le gouverneur ! » pouvait-on entendre çà et là. Au lieu-dit Grand hangar, c’est le curage des caniveaux qui était à l’ordre du jour.

Read also : Accident de Santchou : deux ministres sur les lieux

A Bépanda (Douala V), le gouverneur a pu évaluer l’efficacité du comité d’hygiène et salubrité de Bonadiwonda, dont les membres s’attelaient à curer les caniveaux et nettoyer les rues. Ici également, quelques étals ont été détruits.

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

Cette quatrième descente de Samuel Ivaha Diboua a été rehaussée par une remise de matériel d’hygiène et salubrité aux populations au Camp Yabassi. Don offert dans le cadre du Plan d’urgence triennal par la délégation régionale du ministère de l’Habitat et du Développement urbain. Dans le même quartier, le gouverneur a sensibilisé les vendeurs de pièces détachées de voitures et garagistes quant à l’usage des huiles de vidange. « Ne déversez pas les huiles de vidange par terre. Sachez également que l’huile de vidange n’est pas de la glycérine », a indiqué Samuel Dieudonné Ivaha Diboua. A chaque étape, le gouverneur a également insisté sur la nécessité d’avoir des toilettes propres.

Read also : Développement de la sous-région : on reparle du financement des projets intégrateurs

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category