Société

Mesures de restriction contre le coronavirus : il faut être plus strict

Le Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute a évalué hier le plan national de riposte avec les membres de son équipe et les partenaires au développement, en utilisant la vidéo-conférence.


Près de trois heures d’échanges. C’est le temps qu’aura duré la réunion d’évaluation des mesures de lutte contre le corona virus qui s’est tenue hier. A la différence des autres rencontres, le Premier ministre, chef du gouvernement a choisi la vidéo-conférence pour l’occasion. C’est donc à partir de sa résidence officielle, sur les bords du Lac municipal de Yaoundé, que Joseph Dion Ngute a échangé avec ses interlocuteurs, installés dans leurs bureaux respectifs. Il s’agissait ici d’appliquer à la lettre l’une des 13 mesures édictées par le président de la République dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie et rendue publique le 17 mars 2020 par le Premier ministre, chef du gouvernement. Des mesures qui ont du reste été reconduites pour une autre période de 15 jours.
En ouvrant les échanges, Joseph Dion Ngute a tenu à attirer l’attention sur la situation de la pandémie dans notre pays. « A l’évidence, le rythme de propagation de ce virus dans notre pays, comme dans bien d’autres, est très préoccupant ». Ainsi donc, il était question hier matin, d’apprécier les actions qui sont mises en œuvre pour contenir l’évolution de la pandémie dans notre pays et « identifier les mesures nouvelles qui pourraient être implémentées », a souligné le chef du gouvernement.
Dans l’intervention qui a suivi celle du Premier ministre, chef du gouvernement, le ministre de la Santé publique a communiqué sur le plan de riposte et les nouvelles statistiques au 2 avril 2020. « S’agissant des statistiques, en plus des chiffres communiqués par le Premier ministre, chef du gouvernement, nous avons une addition de 38 cas. Ce qui fait un total de 284 cas pour environ huit décès ». Manaouda Malachie a précisé que sur les huit décès enregistrés, seuls deux sont survenus jusqu’ici dans les formations sanitaires. « Les autres sont décédés soit dans les communautés ou alors sont arrivés très tard dans les formations sanitaires. » Sur les 284 cas déclarés positif, 211 sont enregistrés dans le Centre pour trois décès, 65 dans le Littoral pour quatre décès, cinq cas positifs à l’Ouest et trois cas positifs dans le Sud-Ouest avec un décès enregistré ici. L’autre statistique communiquée par le ministre de la Santé publique montre que les hommes sont plus touchés que les femmes. Manaouda Malachie a proposé le durcissement des mesures d’accès dans les débits de boisson. Ainsi, ces espaces devraient devenir des « ventes-à-emporter » où les clients viendraient juste s’approvisionner, tout en respectant les nouvelles heures de fermeture prescrites.  Le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe est intervenu sur les mesures gouvernementales envisagées pour désamorcer le mouvement de grève annoncé par les transporteurs dès lundi prochain.
Intervenant par la suite, le ministre des Finances, Louis Paul Motazé a indiqué que les modalités de fonctionnement du Fonds spécial de solidarité nationale décidé par le président de la République dans le cadre de la lutte contre la pandémie seront rendues publiques dans un communiqué incessamment. Le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey a fait le point sur la coopération avec certains partenaires du Cameroun dans le cadre de la lutte contre la pandémie. Certains parmi ces derniers, à l’instar de la coordinatrice du Système des Nations unies au Cameroun, du représentant résident de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), de celui du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), la représentante du Center For Desease Control (CDC), ont également été appelés à intervenir au cours des échanges.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps