Nécrologie : le Pr. Pierre Masso Misse range sa toge

Le directeur de l’Institut supérieur de technologie médicale de Nkolondom est mort dimanche dernier à l’hôpital central de Yaoundé.

Il s’appelait Pierre Masso Misse. Le directeur de l’Institut supérieur de technologie médicale de Nkolondom (ISTM) à Yaoundé, est mort aux premières heures de la journée de dimanche. Il était alors admis de réanimation de l’hôpital central de Yaoundé


Read also : Conseil camerounais du croissant lunaire : en quête d’un meilleur service

La disparition de l’enseignant, spécialiste en chirurgie viscérale plonge ainsi le corps médical dans un émoi total. Ses collègues, amis et étudiants sont sans voix. D’après eux, il s’en est allé comme il a vécu : dans le calme et l’humilité. « C’était un grand maître. Toujours proche de ses étudiants et surtout disponible. Il s’assurait continuellement du bon déroulement des enseignements et formations cliniques. Son humilité précédait sa grandeur », témoigne Angela M., ancienne étudiante de l’ISTM. « Son humilité et sa simplicité nous ont marqués. En tant que chirurgien plasticien, c’était un homme pétri de son art. Toujours prêt à œuvrer pour le bien des autres et notamment les souffrants, avec plein d’empathie et de compassion pour eux. En tant que professeur de chirurgie, il se souciait des apprenants et avec son humilité, il a encadré les meilleurs parmi nous », se remémore un de ses amis proches, Pr. Angwafor III Fru Fobuzshi, directeur général de l’hôpital Gynéco obstétrique et pédiatrique de Yaoundé.


Read also : Fonction publique : plus de 1 500 emplois disponibles

Le corps médical perd ainsi un homme doté d’une riche et longue expérience. C’est en 1976 qu’il obtient son doctorat en médecine au Cameroun. Il poursuit ensuite ses études en France, à l’université Aix-Marseille II, où il se spécialise en Proctologie (la gastro-entérologie étudiant les maladies de l’anus et du rectum). De retour au Cameroun, il est recruté comme enseignant à la Faculté de médecine et des sciences biomédicales de l’université de Yaoundé I, où il partage sa passion avec plusieurs professionnels de la santé pendant 25 ans.


Read also : BEPC : près de 220 000 candidats

Au plan clinique, le Pr Pierre Masso Misse a été chef service de chirurgie viscérale pendant plus de 20 ans à l’hôpital central de Yaoundé. De 2020 à 2015, il a servi comme conseiller médical dans la même formation sanitaire. Toujours dans le souci de former des générations futures, il accepte en 2017, le poste de directeur de l’Institut supérieur de technologie médicale de Nkolondom. Il s’en va à l’âge de 73 ans.


Read also : Perception abusive de pensions : 131 bénéficiaires invités à se justifier

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category