Bertoua : les passagers d’un bus en quarantaine

Une cinquantaine de personnes confinées dans des hotels à la suite d'un décès suspect, survenu mardi dans ce bus en provenance de Yaoundé.

Un fait défraie la chronique à Bertoua depuis mardi. Un bus en provenance de Yaoundé ayant à son bord un mort, présentant les signes cliniques au corona virus, selon les témoignages des passagers. Le bus en question avait à bord 48 passagers. Les autorités de la ville de Bertoua, aussitôt saisies, sont descendues sur le lieu. Avec en tête, Yves Bertrand Awounfac Alienou, préfet du département du Lom et Djerem. « Les premières informations que nous avons recueillies auprès de ceux qui ont vécu la scène nous ont emmené à prendre des mesures conservatoires.
D’après ces informations, ce monsieur qui est décédé présentait quelques signes cliniques qui pouvaient être associés à ce virus covid_19. Tout de suite, nous avons mis en isolement le bus et l'ensemble des passagers. Nous avons pris des dispositions pour traiter le corps en respectant le protocole sanitaire. Et après avoir désinfecté le bus et ses passagers, nous avons décidé de les mettre en quarantaine en attendant que le centre pasteur puisse nous envoyer le résultat de spécimens qui ont été prélevés sur ce malheureux passager", a expliqué le préfet Yves Bertrand Awounfac Alienou. Qui poursuit: Si le résultat est négatif, les mis en quarantaine dans les hôtels de la place seront libérés mais si c'est positif, le personnel en charge de la gestion des cas corona virus, prendront le relais pour le traitement surtout s'agissant de ceux et celles infectés à la redoutable maladie.
Sous un protocole strict, l'autorité administrative a tendu visite à ces passagers mercredi. Selon lui, ils doivent comprennent la nécessité d'être dans cette situation de confinement. Notamment pour leur propre protection, celle de leur famille et de la communauté. En dehors de cette situation, aucun cas au corona virus n'est enregistré dans le Lom et Djerem et d'une manière générale dans la région de l'Est. Yves Bertrand Awounfac Alienou, des alertes qui se sont avérés négatifs ont été gérés jusqu'ici. Mais il invite les populations à observer les mesures prises par le gouvernement et celles de l'organisation mondiale de la santé. Le port systématique des masques dans les lieux publics est vivement recommandé.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category