Communication: pour une information de qualité

 C’est l’un des axes majeurs présentés par Issa Tchiroma Bakary pour un budget de 4,574 milliards de F en 2017.

Le ministre de la Communication (MINCOM) était devant la commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale au petit matin de mercredi. Issa Tchiroma Bakary, a développé des arguments pour défendre l’enveloppe allouée à son département ministériel qui est de 4,574 milliards de F pour l’exercice 2017. Une baisse de 3,637 milliards de F par rapport à l’année 2016. Néanmoins, le MINCOM se propose de développer deux programmes. Il s’agit prioritairement de l’opérationnalisation de l’outil intitulé « Amélioration de l’offre et de l’accès à l’information ». Ici, l’ambition est de mesurer le niveau de pénétration des médias de masse au sein des populations. Par ailleurs, le MINCOM entend consolider l’outil de « gouvernance et d’appui institutionnel du sous-secteur de la communication ». Plus clairement, il faut améliorer la coordination des services et assurer la bonne mise en œuvre des programmes du ministère.
Ces programmes identifiés par le MINCOM pour l’année 2017 pourront être financés, dans le cadre du budget d’investissement, à hauteur d’1,4 milliard de F. Le budget de fonctionnement, quant à lui, est projeté à 3,174 milliards de F. A terme, le ministère de la Communication voudrait crédibiliser la communication publique, augmenter la qualité et la quantité de la couverture nationale en information.  Ceci passe par l’élimination des zones d’ombre et de silence sur l’étendue du territoire. Le combat pour l’assainissement du secteur de la communication, la contribution au développement des médias privés (près de 292 millions de F) ne sont pas en reste. En outre, le MINCOM entend densifier la communication gouvernementale, à travers une mise en œuvre optimale de la politique du gouvernement en matière de communication.

“We Will Work Within Our Missions”

Issa Tchiroma Bakary, Minister of Communication.

“I do not have much to say, after my presentation before the Committee on Finance and Budget of the National Assembly. We have obviously discussed the content of our plan of action, based on the budget allocated to our ministry. The exchanges went well. We will continue to work within our missions”.
 

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie