Covid-19 : la marie de Yaoundé IV au front

Cette municipalité de la capitale a procédé jeudi dernier à la désinfection du Marché Mvog-Mbi et à la remise des kits d’hygiène à la prison centrale de Kondengui.

Pulvérisateur en main, Gabriel Effila, le maire de la commune d’arrondissement de Yaoundé IV, désinfecte le marché Mvog-Mbi à Yaoundé. Malgré la forte chaleur de ce jeudi 22 avril, le magistrat municipal, difficilement reconnaissable dans sa tenue de circonstance, ne saute aucun comptoir.  A chaque poussée du produit, un nuage bleu recouvre l’endroit. La lutte contre le coronavirus prend une nouvelle dimension. Selon l’édile, cette descente est la première d’une longue série. Il est question, d’après lui, de combattre ce virus et de l’enterrer. Du coup, après le marché Mvog-Mbi, ceux de Mvog-Ada, d’Ekounou, d’Odza ont suivi vendredi. Ensuite, le maire et son équipe déposeront leurs valises à la gare routière de Minboman et à celle de Mvan.


Read also : Solidarité chez les enseignants : union sacrée autour de la craie

Jeudi également, des kits d’hygiène ont été remis à la prison centrale de Kondengui. Et comme l’a promis Gabriel Effila, des exercices similaires seront permanents tant que le virus rodera dans le pays. Et à Yaoundé IV, l’on ne s’arrêtera pas à la désinfection. La difficulté du respect de la distanciation sociale étant effective dans cette zone, l’autorité municipale promet de durcir sa démarche. « La sensibilisation avait déjà été faite dans ce sens, mais nous allons désormais appliquer un peu plus de rigueur, pour amener les commerçants à respecter non pas seulement un mètre entre eux mais bien plus. C’est très important. Nous serons sur le terrain chaque semaine. Le virus ne dort pas. Nous ne devons pas non plus dormir », a conclu Gabriel Effila. Ce qui ne sera visiblement pas chose facile. Car, selon Charles Komol, régisseur du marché Mvog-Mbi, près de 1000 commerçants y sont installés. Ceci sans compter ceux qui sont amassés sur le trottoir au mépris de la distanciation sociale imposée par le Covid-19. La mairie de Yaoundé IV a donc du pain sur la planche.


Read also : Plan triennal spécial-Jeunes : le temps des entrepreneurs juniors

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category