« Ce traitement fait régresser les symptômes »

Dr Engelberg Kameni, coordonnateur diocésain de santé de l’archevêché de Douala.

 

En quoi consiste le traitement mis au point par Mgr Kléda ?

L’archevêque métropolitain de Douala a mis sur pied un médicament à base de plantes, qu’on appelle huiles essentielles. C’est avec ces huiles essentielles qu’il prend en charge les symptômes de ces infections respiratoires. Aujourd’hui avec l’avènement du Covid-19, le nombre de consultations a largement augmenté et nous continuons donc de prendre en charge ces symptômes. Ces symptômes que nous gérons aujourd’hui sont par exemple la toux, les difficultés respiratoires, parfois les irritations de la gorge, voire les écoulements nasaux. Mais les principaux symptômes sont les difficultés respiratoires et la toux. Dans ce travail, je ne peux pas vous dire qu’on a des statistiques. Les gens venaient se faire consulter, prenaient les remèdes et repartaient. Et ce sont eux qui sont revenus dire avoir été soulagés. En tant que médecin, je m’intéresse à ce travail de l’archevêque pour essayer de le rendre scientifique, avec des statistiques et des symptômes bien définis pour que cela nous permette de nous prononcer. Mais il est difficile, au stade où nous sommes, de dire que nous avons un traitement contre le Covid-19.

Comment en est-on arrivé là ?

Comme je vous l’ai dit. Ce sont les patients qui présentaient ces symptômes et qui avaient peut-être été confirmés au Covid-19 qui ont déclaré avoir été soulagés après avoir pris ce traitement. Cela a donc attiré notre attention et nous nous sommes penchés sur cette préoccupation. Mais ce n’est pas nous qui avons fait des déclarations au niveau des réseaux sociaux. Ce sont peut-être les patients ou les parents qui ont divulgué les messages à travers les réseaux. Ce n’est ni l’archevêque métropolitain de Douala, ni Dr Engelberg Kameni, coordonateur diocésain de la santé. Mais je pense que la question mérite une réflexion.

Quel est l’effet concret de ces huiles essentielles sur le Covid-19 ?

Il faudrait que j’aie des données statistiques qui vont me permettre de confirmer que ces huiles essentielles traitent effectivement le Covid-19. Mais ce que je reconnais, c’est que ce médicament, une fois donné aux patients, fait régresser les symptômes. Ça veut dire que si le patient toussait toutes les minutes etc., vous verrez la toux régresser. De même que pour les difficultés respiratoires. Mais ce n’est qu’une observation qui ne saurait être orientée vers un diagnostic quelconque. En tant que médecin, je reste réservé. Mais j’insiste que c’est une réflexion et j’y crois en tant que scientifique.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category