Cameroon Publi Expansion : le nouveau PCA en poste

Ahmadou Bello a été installé dans ses fonctions le 15 mai dernier à Yaoundé par le ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi.

Son profil est fourni de missions remplies au service de l’Etat. Ahmadou Bello, nouveau Président du Conseil d’administration de la Cameroon Publi Expansion (CPE), semble être, selon le ministre de la Communication, tutelle technique de l’organisme, l’homme qu’il faut à ce poste. Elu le 15 mai dernier au cours d’une session extraordinaire du Conseil, sur proposition du gouvernement, le PCA a été installé officiellement dans ses fonctions par le ministre René Emmanuel Sadi. Ahmadou Bello est administrateur civil principal. Ce haut commis de l’Etat a exercé de nombreuses responsabilités et laissé sa marque dans les différentes administrations par lesquelles il est passé, entre autres ministères du Plan et de l’Aménagement du territoire, des Transports, de la Culture, et de la Communication, où il est directeur des Affaires générales (DAG). Il a également été directeur des affaires financières au Centre hospitalier de recherche et d’application en chirurgie endoscopique et reproduction humaine (CHRACERH). 


Read also : Conseil camerounais du croissant lunaire : en quête d’un meilleur service

Un background impressionnant qui, toujours de l’avis de René Emmanuel Sadi, lui permettra d’affronter ses obligations. En tant que PCA, Ahmadou Bello devra définir et orienter la politique générale de l’entreprise, évaluer sa gestion et lui permettre de retrouver son pouvoir économique. Ceci, « en s’employant à faire disparaître tous les obstacles résiduels, par la récupération des importants arriérés de redevance domaniale gelés par certains annonceurs ou déroutés par certains opérateurs publicitaires indélicats », a recommandé le Mincom. Il l’aura compris, sa principale mission est de revitaliser la CPE. Avec à ses côtés les membres du Conseil d’administration et la direction générale de la CPE, Ahmadou Bello va se pencher sur la relance de cette entreprise, une des pionnières de l’industrie des services publics au Cameroun. Depuis sa création en 1974, la CPE, non sans difficultés, a tenu à jouer ses rôles, de conseiller à l’action gouvernementale en matière de publicité, et de régisseur des espaces publicitaires, notamment dans le domaine public routier en matière d’affichage publicitaire. 


Read also : Fonction publique : plus de 1 500 emplois disponibles

Comme l’a rappelé le Mincom, l’exercice de ces impératifs n’a pas été un fleuve tranquille. De nombreuses embûches ont semé le parcours de la CPE et affecté son état. Mais elle n’a pas sombré, « grâce à la vigilance des pouvoirs publics, attentifs au devoir de conserver l’identité professionnelle spécifique de cette entreprise. » Le plaidoyer du ministère de la Communication, et de l’instance dirigeante de la CPE d’alors, a tout relancé en 2004, malgré un contexte délicat, qui n’a pas permis la mobilisation immédiate des moyens financiers. Autres responsabilités, le nouveau PCA devra engager la mise en conformité des textes de la CPE, en rapport avec la loi du 12 juillet 2017 portant statut général des entreprises publiques. Pour Ahmadou Bello, c’est une responsabilité collective. « Les défis sont immenses mais non insurmontables. J’ose croire qu’avec ce panel d’administrateurs, nous serons capables d’en arriver à bout et de les relever », a-t-il déclaré. Son équipe et lui sont déjà à l’ouvrage.


Read also : BEPC : près de 220 000 candidats

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category