Lesotho : Moeketsi Majoro, Premier ministre

Le nouvel homme fort du pays a officiellement pris fonction le 20 mai dernier.

Une page s’est ouverte dans l’histoire du Lesotho mercredi dernier avec la prestation de serment de Moeketsi Majoro, nouveau Premier ministre. L’ancien ministre des Finances remplace Thomas Thabane, emporté par l’affaire du meurtre de son ex-épouse, dont la justice soupçonne qu’il est complice. Suite à ces soupçons, ce dernier a été poussé à la démission par son propre parti politique pour répondre devant les tribunaux. Les autorités n’ont pas tardé à désigner son remplaçant.
Agé de 58 ans, Moeketsi Majoro occupera le poste jusqu’aux prochaines élections prévues en juin 2022. D’ici à là, on le jugera sur des chantiers comme le rétablissement de la stabilité politique dans ce petit royaume d’Afrique australe. Cela passera par la pacification du paysage politique. Mais déjà la formation d’un gouvernement de coalition est l’enjeu immédiat.
« Je jure que dans mes fonctions et en toutes circonstances, je serai un Premier ministre sincère et fidèle» a promis Moeketsi Majoro lors de la cérémonie de prestation de serment à Maseru, la capitale. Membre de la Convention de tous les Basotho (ABC), le parti de son prédécesseur, il a servi au Fonds monétaire international de 2008 à 2012 avant d’entrer dans le gouvernement de son pays où il a été en charge de plusieurs portefeuilles. « 54 ans après l’indépendance, la faim et la pauvreté sont des défis sérieux que nous devons relever » a-t-il ajouté. Le combat contre le Covid-19 est une autre paire de manche pour le nouvel homme fort du Lesotho. 
Pour jouir des privilèges de première dame, Maesaiah, la deuxième épouse de Thomas Thabane, avait organisé le meurtre de Lipolelo, sa coépouse en 14 juin 2017, deux jours avant la prestation de serment de leur époux. Le désormais ex-Premier ministre devra se mettre entièrement à la disposition de la justice sans les privilèges de l’homme d’Etat. En remettant sa démission mardi dernier au roi Letsie III, Thomas Thabane a avoué devant la presse qu’il pourrait avoir commis des erreurs dans ses fonctions et a demandé pardon.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category