Culture

Célébration des Musées : il faut sauver la mémoire

La Journée internationale y dédiée s’est déroulée le 18 mai dernier dans un contexte marqué par la fermeture de plus de 85 000 établissements à travers le monde à cause du Covid-19.

Cette année, la célébration de la Journée internationale dé- diée aux musées s’est déroulée dans des circonstances exception- nelles. A l’heure où des milliers de musées restent fermés, il ne fait aucun doute que ces lieux, emblèmes de la mémoire collective des nations, sont affectés par la pandémie du Covid-19. C’est dans ce contexte que le Cameroun, à travers le ministère des Arts et de la Culture (Minac) s’est joint à la communauté internationale pour commémorer cette journée le 18 mai dernier à Yaoundé. Et c’est ce lieu symbolique qu’est le musée national de Yaoundé qui a servi de cadre à cette célébration présidée par le ministre Bidoung Mkpatt. C’était en petit comité, sécurité sanitaire oblige. Axé sur le thème « Musées pour l’égalité : diversité et inclusion », le chef du département des Arts et de la Culture a fait savoir que le Cameroun n’est pas en reste dans cette tourment qui affecte les musées du monde. Pour autant des esquisses de solutions sont en vue. « Malgré de cette iniquité, le prési- dent de la République, son Excel- lence Paul Biya, attentif à ces préoccupations, a su prévenir les graves conséquences de cette pandémie en impulsant un plan national de ri- poste approprié. C’est ainsi qu’avec l’assouplissement de certaines me- sures barrières par le chef de l’Etat, les activités muséales peuvent reprendre même si jusqu’à présent, la fréquentation de la plupart des musées reste faible », a-t-il observé. Revenant sur le thème de cette cé- lébration, le Minac a tenu à relever qu’il met l’accent sur le caractère dynamique et évolutif des musées en tant que lieu de mémoire abritant les biens culturels émancipateurs des esprits et des connaissances des membres des communautés. « Le rôle des musées dans la société évolue et les musées se réinventent constamment pour devenir toujours plus interactifs, privilégiant leurs communautés, axés sur les publics, flexibles adaptables et mobiles. Nous sommes passés des temples à des véritables forums et des centres culturels fonctionnant comme des plateformes où la créativité se combine au savoir et où les visiteurs peuvent également créer, partager et interagir », a indiqué Bidoung Mkpatt .

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps