Procès maurice kamto,FESPACO, déscentralisation au cameroun, nord west crisis

Culture

Cinéma : fin de générique pour Isidore Modjo

L’auteur-compositeur, cinéaste et producteur audiovisuel camerounais s’est éteint dimanche dernier à Yaoundé, des suites de maladie.

2020 n’a pas fini d’alourdir son bilan macabre dans les milieux artistiques. Dimanche dernier, c’était au tour de l’auteur-composi- teur, cinéaste et producteur audio- visuel camerounais, Isidore Modjo, de quitter la scène. L’auteur du générique du journal parlé de la CRTV a rendu son dernier soupir à l'Hôpital central de Yaoundé, où il était interné pour maladie. L’annonce du décès de cet acteur de cinéma, promoteur culturel, scénographe et co-fondateur de Sky Radio s’est répandue comme une traînée de poudre sur la Toile. Amis, famille, collègues et followers n’ont pas tari d’éloges pour rendre hommage au « guerrier » qu’il était. Celui-là qui était devenu tristement célèbre depuis quelques années pour son combat pour le droit d’auteur. «Où vas-tu grand frère ? Et notre série ? Tu m’as pourtant dit il y a quelques jours qu’on allait reprendre le tournage. Le Seigneur en a décidé autrement. Que sa volonté soit faite», s’est lamentée l’actrice Toto Marthe. « Je suis doublement touchée. Je ne m’attendais pas à sa mort. La dernière fois que je l'ai aperçu, il me faisait part d’une campagne de sensibilisation sur le Covid-19 qu’il avait initiée. Son décès est un choc », a confié la promotrice de la Guilde des acteurs et comédiens de Yaoundé, Charlotte Ngo Mayo. Avant d’ajouter : « Peu importe son caractère, c’était un battant de la culture camerounaise. Il n’a jamais baissé les bras, malgré les problèmes auxquels il a été confronté ».

Selon notre source, les coups durs qu’il a reçus ont été une source d’inspiration pour lui. On peut citer « Les Emeraudes » en 2006 et « Donzy. L’arnaqueur arnaqué », en 2007. Sans oublier ses autres longs métrages « Pour mes droits » et «Pourquoi moi ». L’artiste ne meurt pas, a-t-on coutume de le dire. Isidore Modjo vivra à travers l’immense héritage qu’il laisse dans les domaines du cinéma et de l’audiovisuel dont les habillages de plusieurs émissions de la Crtv. Il était également le promoteur des studios Karel, concepteur de plusieurs émissions dont « Tropic Love », la version camerounaise du célèbre programme français « Les Z’amours ». Une émission diffusée sur la Crtv et présentée par Rose Ewolo, de regrettée mémoire, puis l’artiste musicienne, Jackie Biyo. Il a également réalisé des spots publicitaires pour plusieurs entreprises. Notamment, Dovv et Solex .

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps