Economie

Nord : l’Union européenne appuie trois communes

Elle a remis du matériel roulant et des équipements informatiques vendredi dernier à ces trois municipalités de la région.

Touboro, Baschéo, Madingring. Voilà les trois communes de la région du Nord qui ont reçu les appuis de l’Union européenne. Il est constitué de motos tout-terrain et des équipements informatiques. La cérémonie de remise de dons a été présidée vendredi dernier à l’esplanade de l’agence régionale du Feicom par Jean Abate Edi’i, gouverneur de la région du Nord. L’activité est la première déclinaison du Programme de développement économique et social des villes secondaires exposées à des facteurs d’instabilité (Prodesv). Ce programme est financé par l’Union européenne par le biais de la KFW, la banque allemande de développement à hauteur de 13 milliards de francs environ. Le Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunal (Feicom) est l’agence d’exécution de ce guichet de financement des Collectivités territoriales décentralisées (CTD). Le Prodesv a pour principale mission de « renforcer la capacité des villes secondaires à faire face aux crises, à accueillir de nouveaux migrants et à promouvoir le développement socio-économique communal dans le respect de l’environnement », a expliqué Suzanne Ngane, directeur des Projets et Programme de partenariat au Feicom, chef de mission. Elle représentait le Dg, Philippe Camille Akoa.
Le chef d’agence régional du Feicom, Abdel Aziz Salman a annoncé que les communes du Nord recevront d’autres appuis lors de la deuxième phase du projet.  Les fonds seront dirigés vers la construction des salles de classe et le renforcement des capacités des jeunes entrepreneurs aux métiers de construction. Pour la phase pilote, le montant global du financement est de 47 millions de F par commune. La remise du matériel roulant et des équipements informatiques rentre en droite ligne de la composante 4 du Programme qui consiste au renforcement des capacités des villes secondaires dans la gestion des infrastructures et dans le management des crises et des conflits. Madingring et Touboro, villes frontalières avec le Tchad et la RCA, dans le département du Mayo-Rey, accueillent un flux important de réfugiés. Conscients des nouvelles contraintes que cette situation génère, les partenaires au développement accompagnent ces CTD. Le gouverneur a mis en garde les maires bénéficiaires.  Une mauvaise gestion des appuis reçus qui « n’ont pas de couleur politique », a précisé Jean Abate Edi’i, ne sera pas tolérée.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps