Filière pêche et aquaculture : des embarcations pour doper le développement

Le ministre Dr Taiga a remis ces équipements aux acteurs vendredi dernier à Yaoundé, pour assurer le suivi et la surveillance des activités dans divers plans d’eau.

Des pirogues en fibre de verre, des moteurs hors-bord, des gilets et bouées de sauvetage ont été remis vendredi aux pêcheurs par le ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia), Dr Taiga. Ces acteurs de l’aquaculture familiale ont également reçu des appuis en bacs d’élevage de poissons hors-sol pour le contrôle, la surveillance des activités de pêches et l’encadrement des communautés des pêcheurs. Ces équipements permettront de lutter efficacement contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée. Ils serviront également à sensibiliser les communautés de pêcheurs, relativement aux mesures barrières contre le covid-19.  
Le Dr Taiga a rappelé l’importance cette filière qui est selon lui, appelée à contribuer à la sécurité alimentaire et au développement socio-économique du Cameroun. Il faut dire que la pêche et l’aquaculture occupent une place importante dans le secteur rural. Elles approvisionnent également le marché local en poisson tout en améliorant les revenus des acteurs impliqués. Raison de plus pour promouvoir durablement un environnement propice à ces activités et encourager l’investissement  privé dans toute sa chaîne de valeur. Pour ce faire, le gouvernement travaille à lever des contraintes avec la mise place de solutions durables afin d’augmenter la production et réduire l’impact des importations  du poisson. L’on peut compter l’environnement favorable aux investisseurs du secteur privé, en vue d’un développement durable de la pêche et de l’aquaculture commerciale.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category