RDC: retour au calme dans le Kasaï

Après un week-end d’affrontements sanglants entre un groupe de manifestants appartenant à une milice locale et des forces de police, la vie reprend progressivement son cours normal à Tshikapa, ville de la province du Kasaï. Les commerces et les services ont rouvert. Mais, les activités n’ont pas pour autant repris à la vitesse de croisière habituelle. La plupart des habitants étant encore habités par la peur au lendemain des deux journées folles de samedi et dimanche qui ont vu plusieurs vies humaines tombées par balles. Des témoins parlent de mort de part et d’autre. Sur le bilan exact de ces affrontements, le nombre de morts diverge d’une source à l’autre. Selon des témoins, cinq civils ont été tués par balles et trois miliciens abattus alors qu’ils tentaient d’incendier le bureau de police de la localité. Des informations que dément Hubert Mbingo Nvula. Le vice-gouverneur de la province du Kasaï confirme juste  qu’il y a eu des blessés.
Sur l’origine desdits affrontements, les sources divergent également. Des témoins à Tshikapa parlent d’un soulèvement des miliciens du chef traditionnel Kamwina Nsapu, abattu en août dernier à Dibaya dans la province voisine du Kasaï-central par des hommes en tenue, et qui tentaient de venir venger celui-ci. Du côté des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), l’on parle plutôt d’un conflit de pouvoir cou

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie