Culture

Arts et Culture : les chantiers du Secrétaire général

En installant M. Sameding hier, le ministre Bidoung Mkpatt a demandé au promu d’insuffler une dynamique dans la mise en œuvre des chantiers de ce département ministériel.

M. Sameding, nouveau secrétaire général du ministère des Arts et de la Culture (Minac) est désormais fixé sur les nombreux défis qui l’attendent. Sa nomination le 30 juin dernier par décret présidentiel intervient, comme l'a rappelé le ministre Bidoung Mkpatt, au moment où les enjeux et les défis de ce département ministériel sont nombreux et importants. Hier à l’occasion de l’installation du promu, le ministre Bidoung Mkpatt a présenté les chantiers qui attendent son principal collaborateur. C’était au cours d’une cérémonie brève et sobre dans le respect des mesures-barrières. 
En sa qualité de coordonnateur de l’administration de ce département ministériel, le patron des lieux a rappelé à M. Sameding qu’il lui incombe d’insuffler une véritable dynamique dans la mise en œuvre de l’ensemble des attentes relevant de leur compétence. Il s’agit, entre autres, de la structuration du mouvement artistique et culturel national, de la finalisation et de l’opérationnalisation de l’ensemble national, des Archives nationales et du Musée national. Ainsi que la finalisation des études archéologiques et techniques du site d’esclavage de Bimbia. « Dans votre travail quotidien, vous devez faire preuve d’abnégation, de persévérance, de dépassement de soi, de loyauté et de respect de la hiérarchie », a exhorté le Minac. 
Du promu, il attend l’accomplissement de trois missions majeures. Le premier challenge est celui du travail d’ordre intellectuel, le deuxième concerne la collaboration et le troisième et non des moindres, le rendement. Selon le ministre, l’administration publique dont il a la charge doit être à la hauteur des enjeux et des exigences de développement inscrits dans la politique des grandes réalisations du chef de l’État. Il incombe donc au SG de veiller au respect scrupuleux des principes de fonctionnement d’un Minac moderne que sont notamment la ponctualité et l’assiduité au travail, la célérité dans le traitement des dossiers et le respect de l’éthique professionnelle. 
M. Sameding, 44 ans, remplace au poste de SG, Mouhtar Ousmanou Mey, qui a occupé cette fonction pendant huit ans. L’ancien SG a été admis il y a peu à faire valoir ses droits à la retraite après de bons et loyaux services rendus à la nation. Avant sa nomination, le nouveau SG a occupé plusieurs postes de responsabilité au ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative, comme délégué régional du Minfopra pour l’Extrême-Nord et membre du secrétariat technique du Conseil supérieur de la Fonction publique et du Comité technique chargé de l’assainissement du fichier solde et personnels de l’État.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps