Société

Douala : bientôt un complexe hôtelier à Bali

Le contrat de bail emphytéotique entre l’Etat du Cameroun et la société Immigration & Business Canada a été signé lundi à Yaoundé.

15 étages, 280 chambres, cinq suites présidentielles, des suites juniors et standards, une salle de conférence de 1000 places, trois restaurants, un centre d’affaires, des aires de détente et bien d’autres commodités. Le tout étalé sur plus de deux hectares. Le lieu dit Bessékè au quartier Bali à Douala va bientôt disposer d’un complexe hôtelier ultra moderne, sous le label « Marriott Douala ». Le projet est évalué à plus de 60 milliards de F.  
Le contrat de bail emphytéotique entre l’Etat du Cameroun et la société Immigration & Business Canada en vue de la réalisation de ce projet  a été paraphé lundi à Yaoundé. Henri Eyebe Ayissi, ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières (Mindcaf) représentait l’Etat du Cameroun et Olivier Chi Nouako a signé les documents pour le compte de son entreprise. Ce dernier est un Camerounais d’origine et citoyen canadien. Il est dans le domaine de l’hôtellerie depuis de nombreuses années et a préféré implanter ce complexe dans son pays natal. Pour ce dernier, les débuts n’ont pas été faciles. C’est par amour pour le berceau de nos ancêtres qu’il s’est accroché. C’est d’ailleurs pour cette raison et bien d’autres qu’il a été félicité par le ministre Henri Eyebe Ayissi au nom du gouvernement. 
Dans les détails, le contrat signé définit les dispositions clés du partenariat entre le locataire qui est la société Immigration & Business Canada et le bailleur qui l’Etat. Le contrat va durer 50 ans renouvelables. Les constructions se feront suivant les normes internationales et vont s’étaler sur 36 mois, à compter de la mise à disposition effective du site au profit du promoteur. S’adressant à ce dernier, le Mindcaf a indiqué que « le projet que vous vous apprêtez à réaliser revêt un caractère primordial pour le Cameroun. Vous avez fait montre de beaucoup de persévérance, de beaucoup de zèle. Par ma voix le gouvernement du Cameroun tient à vous rassurer de son accompagnement pour la réalisation de ce projet. » Un complexe qui de l’avis de  S.E Richard Bale, Haut-commissaire du Canada au Cameroun, sera le symbole de l’amitié entre ces deux pays amis. Et pour le Cameroun, la plus-value est grande. « Ce projet va matérialiser la vision du président de la République, Paul Biya d’offrir  des parcelles de terrain sécurisées pour la réalisation des grands projets au Cameroun. A travers ce joyau architectural, c’est un saut qualitatif que le Cameroun va effectuer au plan touristique », a conclu le Mindcaf.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps