Economie

Innovation numérique : 15 jeunes porteurs de projets formés

Ces promoteurs présélectionnés dans le cadre de la Semaine de l’innovation numérique ont reçu la visite du ministre des Postes et Télécommunications hier dans leur centre de formation.

Ce lundi 24 août est jour de rentrée pour les 15 présélectionnés du concours national du meilleur projet de l’innovation numérique organisé dans le cadre de la deuxième édition de la semaine de l’innovation numérique, placée sous le haut parrainage du président de la République. Un événement dont l’objectif est de primer les jeunes camerounais qui se distinguent par leur sens de l’innovation, de la créativité et de l’audace. Tous vêtus d’un polo blanc, ils suivent attentivement un cours de Nicolas Foe sur le Business Model dans le cadre de la formation de haut niveau qu’ils recevront au cours des trois prochains jours. On leur apprend alors qu’ils peuvent opter pour les systèmes de franchise, Freemium, Premium, Low-cost, etc. Très attentifs, ils prennent des notes, posent des questions comme Bequerelle Matemtsap Mbou, porteuse du projet FarmGuard qui souhaite savoir finalement quelle est la meilleure formule lorsque l’on est novice sur le marché? Interrogation à laquelle Nicolas Foe va répondre avant l’entrée de Minette Libom Li Likeng, ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel) au Sup’ptic Business Academy, l’incubateur où ils suivent la formation. « Il était de mon devoir d’effectuer cette descente sur le site de ce haut lieu de savoir et d’apprentissage, symbole de la détermination des pouvoirs publics à accompagner la jeunesse dans le domaine du numérique. Je suis venue personnellement m’assurer du bon déroulement des formations, qui vont être dispensées à l’intention des 15 jeunes, porteurs des projets les plus innovants. Ils sont appelés à être des Zuckerberg », a d’entrée de jeu encouragé Minette Libom Li Likeng. 
En effet, au cours de ces trois jours de formation, les entrepreneurs seront outillés sur divers domaines notamment la maturation des projets avec le montage des Business Model. « Nous estimons, à la lumière de l’année dernière, que ces projets ont besoin d’éléments nouveaux précisément de maturation.  Durant les trois jours de formation, nous allons donc les outiller à la maturation des projets, notamment comment monter son Business Model, élaborer un modèle qui épouse le contexte local et la culture des utilisateurs. En même temps, nous allons leur montrer les différentes étapes pour accéder au marché donc la stratégie marketing», a expliqué Abega Moussa, coordonnateur du Sup’ptic Business Academy
Les jeunes retenus développement des projets dans plusieurs secteurs d’activités mais la majorité apporte des solutions à la riposte liée au Covid-19. D’ailleurs le thème de cette deuxième édition est « la jeunesse camerounaise face au défi de l’innovation, en contexte de crise sanitaire». «Tout à l’heure je les ai entendus, ils ont fait preuve de beaucoup d’ingéniosité, de créativité et d’audace et comme la plupart des projets contribuent à la lutte contre le Covid-19. Je les félicite et les encourage tous je suis convaincue que lors du classement final, ceux qui seront promus que leurs projets vont aider la communauté camerounaise à combattre cette pandémie », a indiqué la Minpostel. Les résultats seront connus le 27 août prochain. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps