Centre : la diaspora encourage les jeunes défavorisés

Plusieurs jeunes Camerounais, en particulier ceux du département de la Lékié, se retrouvent dans l’obligation d’abandonner les bancs après le baccalauréat, obtenu parfois dans des conditions difficiles, faute de moyens. C’est fort de ce constat et conscient du parcours de combattant des jeunes bacheliers pour pouvoir joindre les deux bouts dans la poursuite des études supérieurs, que les membres de la diaspora, à travers le projet intitulé « Solidarité Lékié Diaspora », en abrégé Soledia, se sont engagés à voler au secours de leurs compatriotes. Piloté par Romuald Dzomo, le projet est prôné des ressortissants de ce département composé de neuf arrondissements. Apolitique, le projet Soledia est prôné par une équipe des personnes vivant en France, aux Etats unis et au Cameroun, avec pour ambition : collecter des fonds et octroyer des bourses de formations aux jeunes bacheliers issus des familles défavorisées.
Par ailleurs délégué général du projet Ani-International, Romual Dzomo intervient dans plusieurs autres domaines pour le bien-être des Camerounais. « Un jeune qui subit le plafond de verre de l’impossibilité de se faire financer la formation dans le supérieur c’est violent. Il vit l’injustice de devoir stopper sa trajectoire parce qu’il n’a personne. Et parfois quand il se retrouve en famille en ville, il court le risque de devenir l’homme à tout faire dans la maison », a-t-il déploré. Membre de la diaspora agissante, Romuald Dzomo qui travaille avec plusieurs autres membres de la diaspora souhaite être utile. « Au départ nous souhaitions appuyer la formation académique. Après les commissions nous avons unanimement décidé qu’il valait mieux apprendre à pêcher à nos jeunes. C’est pourquoi certaines filières techniques et scientifiques sont ciblées. S’ils ont appris à pêcher, ils trouveront toujours par eux-mêmes, où aller pêcher », a-t-il assuré. Bon à savoir : le projet touche directement des personnes précaires avec possibilité d’évaluer les résultats. A la veille de la rentrée académique et à quelques jours de la publication des résultats des examens officiels du baccalauréat camerounais, l’initiateur du projet appelle les jeunes désireux d’en bénéficier de l’offre de se rapprocher d’eux à travers l’adresse mail soledia@ani-international.org . L’initiative a pour objectif de donner le moyen aux jeunes titulaires d’un baccalauréat et issus des familles défavorisées, de se former dans un cadre d’activité précis afin d’être de s’autonomiser. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category