Régions

Inondations : les fruits de la solidarité

L’association Our Children Our Future a soutenu une vingtaine de familles de Douala avec l’appui de nombreux bienfaiteurs et bénévoles.

Ils s’appellent Mohamed, Esther, Linda, Raïssa, Rosine, Bibiche… Ils habitent PK13, CCC, Bilongue, Bonabéri, Dakar, Beedi ou encore Makepe Missoke. Des quartiers de Douala III, IV et V. Une dizaine de jours après la pluie diluvienne du 21 août 2020 dans la cité économique, leur vie n’a pas repris son cours normal. Ils ont tout perdu ou presque dans les inondations. Des personnes sinistrées donc, qui font partie de la vingtaine de familles soutenues dans le cadre de l’initiative de solidarité « SOS famille Douala », lancée dès le lendemain du déluge, le samedi 22 août dernier.
Une initiative portée par des membres de l’association Our Children Our Future, parmi les actions de charité publiques et privées enregistrées après les crues. Cette opération caritative avait pour slogan d’appel aux dons : « Venons en aide à ceux dont le sourire a été emporté par les eaux ». 
Et le sourire, ils sont plusieurs à l’avoir retrouvé devant les apports en nature offerts par des âmes de bonne volonté qui se sont même recrutées hors des frontières camerounaises. Au Sénégal ou en Italie par exemple. Leur contribution a été rendue possible grâce à leurs plateformes d’achats en ligne. Les riverains en détresse ont ainsi reçu dans des maisons encore marquées par la fureur des eaux, ou chez des membres de la famille qui les ont hébergés toutes sortes de dons en matériel : vêtements, matelas, literie, denrées alimentaires, fours à charbon, charbon, ustensiles de cuisine, médicaments, livres, jouets, etc.
Les dernières donations seront effectuées dimanche 6 septembre prochain. « Notre action a été pensée pour deux semaines, le temps de nous déployer et être efficaces », explique Carole Leuwé, journaliste et présidente de l’association Our Children Our Future. Et dans un souci de transparence, un rapport updaté plusieurs fois dans la journée est communiqué dans le forum WhatsApp créé pour l’initiative. Et à la fin de l’opération, un rapport sera rédigé et déposé dans les services régionaux du ministère des Affaires sociales.
Et certains sinistrés, dont les cas sont préoccupants, vont voir l’appui reçu être augmenté. C’est le cas de Raïssa, habitante au quartier Dakar et dont l’accouchement est prévu pour ce mois de septembre 2020, qui recevra un paquet spécial. En effet, la chambre qui avait été préparée pour le bébé et où la layette était aussi entreposée, a été détruite lors de l’inondation. Une histoire triste parmi tant d’autres.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps