Culture

Droit d’auteur de l’art musical : elections en vue

Le Minac qui recevait les membres de la Sonacam mercredi dernier à Yaoundé, a instruit la tenue de sessions ordinaire et extraordinaire avant le 31 octobre prochain.

Loin d’être une visite de courtoisie, la rencontre convoquée par le ministre des Arts et de la Culture (Minac) avait pour objectif de remettre les pendules à l’heure. Mercredi dernier, les membres du Conseil d’administration de la Société nationale camerounaise de l’art musical (Sonacam), avec à leur tête leur président du Conseil d’administration, Sam Fan Thomas, ont été reçus en audience par le ministre Bidoung Mkpatt au Musée national De nombreux dysfonctionnements ayant été observés au sein de la Sonacam par la Commission de contrôle des organismes de gestion collective, sur une période allant de janvier 2018 à juin 2019, le ministre a tenu à rappeler tout le monde à l’ordre. Ainsi, au terme de cet entretien de plus de cinq heures d’horloge, le Minac a instruit la convocation par le Conseil d’administration de la Sonacam d’une assemblée générale ordinaire avant le 31 octobre prochain, en vue de la reddition des comptes des exercices de 2018-2019. Cette assemblée générale devra en outre préparer sans délai une assemblée générale extraordinaire élective. « Je préconise également l'audit des comptes et la réforme interne de la société. Ceci en vue de régulariser et d’organiser son fonctionnement, l’amendement et l’élaboration de l’ensemble des textes fondamentaux de la Sonacam », a recommandé Bidoung Mkpatt. 
Des instructions qui ne sont pas entrées dans des oreilles de sourds. Le président du Conseil d’administration de la Sonacam s’est dit prêt à suivre les recommandations du ministre. Pour autant, il a déploré les attitudes de certains artistes qui d’après lui n’honorent par l’art musical et leurs pairs. « Le ministre a attiré notre attention sur ces dérives. Il a également demandé que la Sonacam aille vers ceux qui ne sont pas encore membres afin qu’ensemble on puisse réaliser de grandes choses dans cette société. L’assemblée générale sera convoquée le 31 octobre avec d’abord une session ordinaire pour présenter le bilan aux artistes, et ensuite une autre extraordinaire en vue des élections », a précisé Sam Fan Thomas.
Pour ce qui est des irrégularités dont certaines sont considérées comme des fautes lourdes dans la gestion de cette société d’art musical par le Minac, l’on relève les dépenses effectuées sans pièces justificatives, l’absence d’un manuel de procédure administrative et comptable. Ainsi que l’inexistence d’un document décrivant le fonctionnement et les activités principales de la société, notamment la collecte de la redevance, la répartition aux bénéficiaires et la gestion du personnel. Et enfin, les effectifs pléthoriques du Conseil d’administration constitué de 41 membres au lieu de 31.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps