Economie

Développement hydraulique et énergétique : la Belgique aux côtés du Cameroun

L’ambassadeur Eric Jacquemin, reçu par le ministre Eloundou Essomba hier, a annoncé une collaboration plus accrue dans ce secteur.

Entre le Cameroun et la Belgique, « le ciel est sans nuage ». L’expression utilisée par Eric Jacquemin, ambassadeur de Belgique au Cameroun reçu hier par le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), Gaston Eloundou Essomba, semble usuelle, mais pour le Royaume de Belgique, elle est lourde de sens. En effet, la Belgique est l’un des partenaires du Cameroun dans sa stratégie de développement des sous-secteurs eau et énergie. Selon des informations recueillies au Minee, le Royaume participe à certains projets d’envergure et ses entreprises ont imprimé leur marque dans des projets tels que la construction du barrage de Nachtigal, l’assainissement et la gestion des ressources hydrauliques, la construction d’ouvrages hydrauliques dans les hôpitaux et celle des infrastructures alimentées à partir des énergies renouvelables, dont le solaire. 
En début de séjour au Cameroun, le diplomate belge a donc profité de la visite de prise de contact au Minee, pour passer en revue les domaines de la coopération entre les deux pays. Pendant l’entretien d’environ une heure, mené à huis clos, Gaston Eloundou Essomba a rappelé à l’ambassadeur, la volonté du Cameroun de tourner le dos au fuel pour la production de l’électricité. De ce fait, l’hydroélectricité constitue une niche d’investissement. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps