Sports

Confédération africaine de football : la course à la présidence ouverte

Les différents postulants ont jusqu’au 12 novembre prochain pour déposer leurs candidatures.

Depuis la réunion par visioconférence du Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) du 10 septembre dernier, on en sait davantage sur la prochaine élection à la tête de cette instance. C’est ainsi que la réception des candidatures a démarré depuis une semaine. Les prétendants ont jusqu’au 12 novembre 2020 pour présenter leurs candidatures. L’élection se déroulera au cours de l’assemblée générale élective du 12 mars 2021 à Rabat, la capitale marocaine. Mais avant l’achèvement de ce processus, la CAF va procéder à la communication des noms des candidats à toutes les associations nationales membres. Selon le chronogramme arrêté, cette étape va intervenir le 11 janvier 2021. 
Pour l’heure, aucune annonce officielle de candidature n’a été dévoilée. L’actuel président de la CAF, Ahmad Ahmad, ne s’est pas encore prononcé sur une éventuelle candidature à un second mandat. Elu le 16 mars 2017 à Addis-Abeba en Ethiopie, le Malgache avait déposé sa candidature une semaine avant la clôture des dépôts. Toujours est-il que tous les dossiers de candidatures seront soumis à un contrôle d’éligibilité. Selon l’article 18 des statuts de la CAF, une candidature au poste de président doit être proposée par au moins une association nationale membre. Celle-ci doit être soutenue par écrit par au moins trois associations nationales membres dont, impérativement, l’association nationale membre du candidat concerné. Sur ce dernier point, une fédération nationale « ne peut proposer et/ou soutenir plus d’un candidat ». En plus, il est précisé que tout candidat ne doit pas excéder l’âge de 70 ans. Il est également exigé de jouer un rôle actif dans le football durant au moins deux des cinq années précédant sa candidature.      
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps