International

Arabie Saoudite : 90 bougies en marchant vers les cimes

La représentation diplomatique de ce pays au Cameroun a célébré vendredi dernier, la fête nationale du royaume.


La 90e édition de la fête nationale du Royaume d’Arabie Saoudite a réuni vendredi dernier des invités sélects à la résidence de l’ambassadeur, Abdalelah Mohammed Alsheaiby. Le parterre de personnalités était constitué des ministres, dignitaires religieux, acteurs de la société civile musulmane, diplomates, etc. Une solennité marquée par l’accoutrement de fête pour le personnel de l’ambassade, dont les tenues créaient la différence : le boubou blanc, le turban rouge et la couronne noire.
L’arrivée de Adoum Gargoum, ministre délégué auprès du ministre des Relations extérieures, chargé de la coopération avec le monde islamique provoque le lancement de la fête autour de 19h par l’allocution de circonstance de l’ambassadeur. Abdalelah Mohammed Alsheaiby dévoile le thème de cette 90e édition : « L’effort jusqu’aux sommets ». Il ne s’agit pas d’un seul sommet, souligne l’orateur. « Les sommets auxquels nous aspirons, c’est de voir notre pays conduit par son altesse royale Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud, avancer vers la vision 2030 qui prévoit davantage de développement dans tous les secteurs : économique, individuel, diplomatique, etc. Notre pays veut se hisser au niveau des grandes puissances », confie le diplomate à la presse. 
Son discours insiste sur ce glorieux 23 septembre 1932 qui a permis le couronnement du projet de vie nationale : le roi fondateur, Abdelaziz Saoud, annonçait l’unification du Royaume d’Arabie Saoudite et la création de cet Etat. L’ambassadeur a rappelé les sacrifices de ceux qui ont construit le royaume pour que leurs exemples servent de motivation pour chaque Saoudien. 
Abdalelah Mohammed Alsheaiby est revenu sur les relations entre le Cameroun et son pays pour les situer à l’aube de l’indépendance du Cameroun. Les domaines de cette coopération sont vastes avec des intérêts communs. Les Saoudiens sont intéressés par l’investissement dans l’agropastoral, le machinisme, le développement du chemin de fer du Cameroun, etc. La fête s’est déroulée à la résidence de l’ambassadeur, un des blocs des nouveaux locaux de cette imposante chancellerie qui intègre aussi le pavillon des résidences du personnel. Son inauguration est envisagée après le Covid-19, a renseigné l’ambassadeur. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps