Garoua : un réseau de voleurs de véhicules démantelé

Huit voitures ont déjà été saisies par la division régionale de la police judiciaire du Nord qui conduit l’opération.

Depuis la semaine dernière, la cour principale de la division régionale de la police judiciaire du Nord est remplie de véhicules. Ce qui frappe l’attention des automobilistes, des passants et des curieux, c’est la qualité de ces engins. De grosses cylindrées de diverses marques (Land Cruiser, Prado, Pick-up…) sont immobilisées à cet endroit. C’est le résultat d’une prise effectuée par les éléments du commissaire divisionnaire Akpwa Mvembe Célestin, chef de la division régionale de la police judiciaire du Nord. L’enquête ouverte après l’interpellation dans un hôtel de Garoua d’une première suspecte (une dame de nationalité camerounaise) a connu un coup d’accélérateur. Deux autres présumés bandits ont été appréhendés.

Le chef de la PJ du Nord s’est confié lundi à CT. Il raconte que les véhicules ont été volés à N’Djamena au Tchad. Ils ont été retrouvés à différents lieux dans la ville de Garoua grâce à un renseignement de la brigade antigang. Pour le mode opératoire, les malfrats se présentaient comme des émissaires « d’une société qui veut louer des véhicules pour une mission quelconque. Une fois en possession des véhicules, ils disparaissaient », raconte le commissaire divisionnaire. Parallèlement, un système de délivrance de fausses cartes grises a été mis en place. Les malfrats s’apprêtaient à convoyer les véhicules volés vers le sud du pays. Un pick-up a été rattrapé à Ngaoundéré avec une fausse immatriculation. Certains propriétaires de ces véhicules de nationalité tchadienne commencent à arriver à Garoua où les enquêtes se poursuivent. Trois présumés bandits dont une femme, tous de nationalité camerounaise, sont en garde à vue. Le procureur de la République a été saisi.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category